Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

Amériques

Les démocrates réclament une enquête sur l'affaire Cheney

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

Des figures du Parti démocrate ont réclamé l'ouverture d'une enquête concernant les révélations du New York Times selon lesquelles Dick Cheney avait demandé à la CIA de cacher au Congrès un programme secret de lutte antiterroriste.

REUTERS - Des parlementaires américains ont souhaité dimanche qu'une enquête soit ouverte après les révélations concernant un programme anti-terroriste que la CIA aurait caché au Congrès pendant huit ans sur ordre de l'ancien vice-président Dick Cheney.

 

La sénatrice démocrate Dianne Feinstein a déclaré sur "Fox News Sunday" que le directeur de l'agence de renseignements Leon Panetta avait révélé l'implication de Cheney dans cette affaire lors d'une réunion d'information avec les parlementaires il y a deux semaines.

 

Panetta, qui a été nommé par le président Barack Obama à la tête de la CIA cette année, a précisé que le programme avait été annulé.

 

Selon le New York Times, à l'origine de ces révélations, ce programme de lutte contre le terrorisme, lancé après les attentats du 11 septembre 2001, n'est jamais entré en phase opérationnelle.

 

"Le directeur Panetta nous a informés il y a deux semaines. Je crois que cela était le 24 juin. Et comme cela a été rapporté, il nous a expliqué avoir appris que le vice-président avait donné l'ordre que ce programme ne soit pas divulgué au Congrès", a dit Feinstein, présidente de la commission sénatoriale sur le Renseignement.

 

Interrogé pour savoir si une enquête devait être ouverte, le chef de la majorité démocrate au Sénat, Dick Durbin, a répondu : "absolument".

 

"Les services opérationnels du gouvernement ne peuvent pas lancer des programmes de ce type et tenir le Congrès dans l'ignorance. Il y a une obligation d'infomation", a dit Durbin sur la chaîne ABC.

 

"Cela doit être fait en suivant une procédure appropriée afin de ne pas mettre en danger notre sécurité nationale, mais avoir un programme gigantesque caché aux dirigeants du Congrès est non seulement inadéquat, mais cela pourrait être illégal", a-t-il dit.

 

Feinstein et le démocrate Patrick Leahy, président de la commission sénatoriale des Affaires judiciaires, ont estimé que personne ne pouvait être au-dessus des lois.

 

"Personne dans ce pays n'est au-dessus de la loi... On ne peut pas avoir quelqu'un, disons le vice-président, qui n'obéisse pas à la loi", a comment Leahy sur CBS.

 

Première publication : 13/07/2009

COMMENTAIRE(S)