Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski se dit disposé à gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Les démocrates réclament une enquête sur l'affaire Cheney

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

Des figures du Parti démocrate ont réclamé l'ouverture d'une enquête concernant les révélations du New York Times selon lesquelles Dick Cheney avait demandé à la CIA de cacher au Congrès un programme secret de lutte antiterroriste.

REUTERS - Des parlementaires américains ont souhaité dimanche qu'une enquête soit ouverte après les révélations concernant un programme anti-terroriste que la CIA aurait caché au Congrès pendant huit ans sur ordre de l'ancien vice-président Dick Cheney.

 

La sénatrice démocrate Dianne Feinstein a déclaré sur "Fox News Sunday" que le directeur de l'agence de renseignements Leon Panetta avait révélé l'implication de Cheney dans cette affaire lors d'une réunion d'information avec les parlementaires il y a deux semaines.

 

Panetta, qui a été nommé par le président Barack Obama à la tête de la CIA cette année, a précisé que le programme avait été annulé.

 

Selon le New York Times, à l'origine de ces révélations, ce programme de lutte contre le terrorisme, lancé après les attentats du 11 septembre 2001, n'est jamais entré en phase opérationnelle.

 

"Le directeur Panetta nous a informés il y a deux semaines. Je crois que cela était le 24 juin. Et comme cela a été rapporté, il nous a expliqué avoir appris que le vice-président avait donné l'ordre que ce programme ne soit pas divulgué au Congrès", a dit Feinstein, présidente de la commission sénatoriale sur le Renseignement.

 

Interrogé pour savoir si une enquête devait être ouverte, le chef de la majorité démocrate au Sénat, Dick Durbin, a répondu : "absolument".

 

"Les services opérationnels du gouvernement ne peuvent pas lancer des programmes de ce type et tenir le Congrès dans l'ignorance. Il y a une obligation d'infomation", a dit Durbin sur la chaîne ABC.

 

"Cela doit être fait en suivant une procédure appropriée afin de ne pas mettre en danger notre sécurité nationale, mais avoir un programme gigantesque caché aux dirigeants du Congrès est non seulement inadéquat, mais cela pourrait être illégal", a-t-il dit.

 

Feinstein et le démocrate Patrick Leahy, président de la commission sénatoriale des Affaires judiciaires, ont estimé que personne ne pouvait être au-dessus des lois.

 

"Personne dans ce pays n'est au-dessus de la loi... On ne peut pas avoir quelqu'un, disons le vice-président, qui n'obéisse pas à la loi", a comment Leahy sur CBS.

 

Première publication : 13/07/2009

COMMENTAIRE(S)