Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Trump contraint de reculer sur les familles de sans-papiers"

En savoir plus

Economie

Le Russe DST veut accroître ses parts dans Facebook

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2009

Le fonds d'investissemernt russe Digital Sky Technologies offre 14,77 dollars par action aux employés de Facebook qui accepteront de céder leur titre. Un montant qui valorise le site de réseau social à 6,5 milliards de dollars environ...

REUTERS - Digital Sky Technologies offrira 14,77 dollars par action ordinaire aux employés de Facebook qui accepteront de céder leurs titres, a-t-on appris lundi d'une personne proche de la situation.

 

Cet accord, qui valorise le spécialiste du réseau social sur internet à près de 6,5 milliards de dollars (4,65 milliards d'euros environ), vient s'ajouter à une première offre faite par DST en mai par laquelle le groupe russe avait investi 200 millions de dollars dans Facebook.

 

Réunies, les deux transactions pourraient permettre à DST de détenir 3,5% de Facebook.

 

Dans un communiqué, le directeur général de Facebook Mark Zuckerberg a fait part de sa satisfaction quant au prix offert par DST, "bien supérieur" à une offre faite à l'automne à ses employés.
 

Première publication : 13/07/2009