Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-Orient

Londres limite ses ventes d'armes à Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2009

La Grande-Bretagne a décidé d'interrompre la vente de certaines catégories d'armes à l'État hébreu, selon Tel-Aviv. Cette décision a été motivée par l'offensive meurtrière d'Israël dans la bande de Gaza en décembre et janvier derniers.

AFP - La Grande-Bretagne a imposé un embargo très limité sur ses ventes d'armes à Israël, en réaction à l'offensive israélienne meurtrière dans la bande de Gaza en décembre-janvier, a affirmé lundi un responsable du ministère israélien des Affaires étrangères.
  
"Le Foreign Office a informé l'ambassade d'Israël à Londres la semaine dernière qu'à la suite d'une décision du Parlement, la Grande-Bretagne interrompait la vente de certaines catégories d'armes", a déclaré à l'AFP un haut responsable qui a requis l'anonymat.
  
Il a déploré que, par le passé, Londres "ait déjà été le premier à renforcer les contrôles sur les produits" provenant de colonies en Cisjordanie occupée, pour qu'ils ne profitent pas d'exonérations de taxes à l'importation.
  
Cette source a critiqué l'embargo, mettant cette décision sur le compte de pressions de "groupes extra-parlementaires et organisations non gouvernementales".
  
L'embargo ne concerne toutefois que cinq permis de livraisons d'armes sur 182, dont 35 destinées à la marine de guerre, selon la même source.
  
Il s'agit de la fourniture d'armes et de pièces de rechange à des vedettes lance-missiles de type Saar 4 ou 5 de la marine de guerre, consécutivement à leur engagement dans l'offensive contre Gaza qui a fait plus de 1.400 morts palestiniens entre le 27 décembre et le 18 janvier.

Première publication : 14/07/2009

COMMENTAIRE(S)