Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Le système carcéral américain à l’heure de la réforme

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 2)

En savoir plus

Moyen-Orient

Londres limite ses ventes d'armes à Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2009

La Grande-Bretagne a décidé d'interrompre la vente de certaines catégories d'armes à l'État hébreu, selon Tel-Aviv. Cette décision a été motivée par l'offensive meurtrière d'Israël dans la bande de Gaza en décembre et janvier derniers.

AFP - La Grande-Bretagne a imposé un embargo très limité sur ses ventes d'armes à Israël, en réaction à l'offensive israélienne meurtrière dans la bande de Gaza en décembre-janvier, a affirmé lundi un responsable du ministère israélien des Affaires étrangères.
  
"Le Foreign Office a informé l'ambassade d'Israël à Londres la semaine dernière qu'à la suite d'une décision du Parlement, la Grande-Bretagne interrompait la vente de certaines catégories d'armes", a déclaré à l'AFP un haut responsable qui a requis l'anonymat.
  
Il a déploré que, par le passé, Londres "ait déjà été le premier à renforcer les contrôles sur les produits" provenant de colonies en Cisjordanie occupée, pour qu'ils ne profitent pas d'exonérations de taxes à l'importation.
  
Cette source a critiqué l'embargo, mettant cette décision sur le compte de pressions de "groupes extra-parlementaires et organisations non gouvernementales".
  
L'embargo ne concerne toutefois que cinq permis de livraisons d'armes sur 182, dont 35 destinées à la marine de guerre, selon la même source.
  
Il s'agit de la fourniture d'armes et de pièces de rechange à des vedettes lance-missiles de type Saar 4 ou 5 de la marine de guerre, consécutivement à leur engagement dans l'offensive contre Gaza qui a fait plus de 1.400 morts palestiniens entre le 27 décembre et le 18 janvier.

Première publication : 14/07/2009

COMMENTAIRE(S)