Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin: une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive sur Afrin en Syrie : Damas, Ankara, un nouveau rapport de force ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

FOCUS

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Carré écrivaine se dévoile dans "Les Rêveurs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sandales, tunique rouge et colliers à fleurs" pour Justin Trudeau en Inde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump Junior en Inde : un voyage d’affaires très politique

En savoir plus

Moyen-Orient

Londres limite ses ventes d'armes à Israël

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2009

La Grande-Bretagne a décidé d'interrompre la vente de certaines catégories d'armes à l'État hébreu, selon Tel-Aviv. Cette décision a été motivée par l'offensive meurtrière d'Israël dans la bande de Gaza en décembre et janvier derniers.

AFP - La Grande-Bretagne a imposé un embargo très limité sur ses ventes d'armes à Israël, en réaction à l'offensive israélienne meurtrière dans la bande de Gaza en décembre-janvier, a affirmé lundi un responsable du ministère israélien des Affaires étrangères.
  
"Le Foreign Office a informé l'ambassade d'Israël à Londres la semaine dernière qu'à la suite d'une décision du Parlement, la Grande-Bretagne interrompait la vente de certaines catégories d'armes", a déclaré à l'AFP un haut responsable qui a requis l'anonymat.
  
Il a déploré que, par le passé, Londres "ait déjà été le premier à renforcer les contrôles sur les produits" provenant de colonies en Cisjordanie occupée, pour qu'ils ne profitent pas d'exonérations de taxes à l'importation.
  
Cette source a critiqué l'embargo, mettant cette décision sur le compte de pressions de "groupes extra-parlementaires et organisations non gouvernementales".
  
L'embargo ne concerne toutefois que cinq permis de livraisons d'armes sur 182, dont 35 destinées à la marine de guerre, selon la même source.
  
Il s'agit de la fourniture d'armes et de pièces de rechange à des vedettes lance-missiles de type Saar 4 ou 5 de la marine de guerre, consécutivement à leur engagement dans l'offensive contre Gaza qui a fait plus de 1.400 morts palestiniens entre le 27 décembre et le 18 janvier.

Première publication : 14/07/2009

COMMENTAIRE(S)