Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Islamisme radical, comment prévenir et guérir ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Michel Barnier : "Le grignotage de l’Ukraine n’est pas acceptable"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Francis Collomp, ancien otage au Nigeria, raconte son évasion

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Charlie Hebdo, "c'est reparti"... comme avant ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Syrie : Assad, interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La Russie des sicaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile russe rend hommage à Boris Nemtsov

En savoir plus

Afrique

Rabat et le Polisario s'apprêteraient à reprendre les négociations

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2009

Le Front Polisario et le Maroc pourraient s'asseoir de nouveau à la même table, fin juillet en Europe, selon un responsable sahraoui. Des pourparlers informels qui auront pour but de préparer les deux parties à une reprise des négociations.

AFP - Le Front Polisario et le Maroc pourraient tenir une nouvelle série de négociations préliminaires sur l'avenir du Sahara occidental, fin juillet dans un pays européen, a indiqué lundi à Alger un responsable sahraoui, Ibrahim Ghali.
  
"Un nouveau round informel de négociations préliminaires entre le Sahara occidental et le Maroc pourrait se tenir fin juillet dans un pays européen", a déclaré Ibrahim Ghali, ambassadeur du Front Polisario à l'agence algérienne APS.
  
Ces pourparlers informels sont destinés à préparer la reprise des négociations entre les deux parties, a précisé M. Ghali qui s'exprimait en marge d'une conférence sur "la résistance sahraouie dans les territoires occupés.
  
"La date du prochain round de négociations reste tributaire des résultats des négociations préliminaires prévues fin juillet", a dit M. Ghali.
  
Le responsable sahraoui a souhaité que "l'ONU assume pleinement son rôle dans ces négociations et que l'envoyé spécial amène la partie qui entrave les négociations à coopérer avec le Front Polisario pour pouvoir avancer vers une solution équitable et définitive du conflit".
  
M. Ghali a indiqué que le nombre de négociateurs sahraouis à ces pourparlers sera inférieur à celui des précédentes délégations "conformément à la demande de l'ONU"
  
La délégation, dont le nombre n'est pas encore arrêté, comptera les mêmes membres qui ont participé aux précédentes discussions tenues à Manhasset, dans la banlieue de New York.
  
"La seule revendication du peuple sahraoui est que ces négociations soient menées avec sérieux, préparent d'autres rounds dans le cadre de la légalité internationale afin de lui permettre d'exercer son droit à l'autodétermination", a ajouté M. Ghali
  
Au terme de sa deuxième tournée dans la région, achevée le 29 juin à Rabat, l'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental Christopher Ross s'était déclaré "optimiste" quant à l'organisation d'une "première rencontre informelle" entre le Maroc et le Front Polisario pour discuter de l'avenir de ce territoire.
  
Ni la date ni le lieu de cette première réunion informelle n'ont toutefois été annoncés officiellement.
  
M. Ross avait effectué en février une première tournée dans la région: il en était ressorti que les conditions d'une reprise des pourparlers directs à Manhasset n'étaient alors pas réunies.
  
Quatre séries de négociations à Manhasset ont déjà eu lieu entre le Maroc et le Polisario mais elles n'ont pas permis de rapprocher les points de vue.
  
Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc, qui propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.
  
Le Front Polisario réclame pour sa part l'indépendance de ce territoire et la tenue d'un référendum d'autodetermination.

Première publication : 14/07/2009

COMMENTAIRE(S)