Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: présercer son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait pas d'ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

SCIENCES

De vastes campagnes de vaccination envisagées dans le monde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/07/2009

Plusieurs pays touchés par la grippe A (H1N1) prévoient de vacciner une partie de leur population pour contenir le virus. L'Organisation mondiale de la santé s'indigne du fait que le vaccin soit accessible en priorité dans les pays développés.

AFP - Trois à quatre millions de personnes pourraient avoir contracté d'ici mars 2010 le virus A(H1N1) de la grippe porcine en Italie selon des projections officielles, a affirmé mardi le secrétaire d'Etat à la Santé, alors que la pandémie continue de se propager dans le monde.
   
Ferrucccio Fazio a également annoncé une première campagne de vaccinations d'ici la fin de l'année qui concernera 8,6 millions d'Italiens pour une population de quelque 58 millions d'habitants.
   
Il s'agira essentiellement des salariés du secteur de la santé, des policiers, des pompiers et des personnes âgées de plus de 65 ans souffrant de maladies chroniques ou fragiles.
   
S'il n'y avait pas de campagne de vaccinations, "on pourrait arriver en mars à 13 millions de personnes contaminées" mais en vaccinant les catégories les plus exposées, l'estimation est ramenée à "3 à 4 millions de contaminés", a déclaré le secrétaire d'Etat lors d'une conférence de presse.
   
Ces projections ont été effectuées par l'Institut supérieur de la Santé italien.
   
Une deuxième phase de vaccinations sera déclenchée en février 2010, qui concernera notamment les personnes âgées de 2 à 20 ans (environ 12 millions d'Italiens), a-t-il indiqué.
   
L'Italie qui figure parmi les pays relativement les plus épargnés jusqu'à présent en Europe n'a pas enregistré de décès dû au virus alors que le nombre de personnes l'ayant contracté s'établit à 224 depuis le 24 avril.
   
De son côté l'Allemagne envisage de vacciner près du tiers de sa population contre le virus de la grippe porcine, selon le ministère de la santé.
   
Berlin envisage de commander 25 millions de doses de vaccin qui seront attribuées en priorité aux personnels hospitaliers, à la police, aux pompiers et aux responsables de services essentiels, ainsi qu'aux femmes enceintes et aux malades à risques.
   
Lundi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait souligné que le virus ne "pouvait pas être arrêté" et que "tous les pays allaient avoir besoin de vaccin".
   
La directrice de l'OMS, Margaret Chan, a déploré mardi que l'accès au vaccin contre la grippe porcine soit d'abord réservé aux pays les plus développés au détriment des populations des pays les plus pauvres.
   
"Les capacités de production de vaccin contre la grippe ne sont pas infinies et malheureusement insuffisantes pour un monde de 6,8 milliards de personnes, dont près de la totalité sont susceptibles d'être contaminées par ce virus entièrement nouveau et hautement contagieux", a-t-elle déclaré.
   
L'Australie, pays le plus touché par la grippe porcine en Asie-Pacifique, a indiqué mardi avoir commandé 21 millions de doses de vaccin contre le virus.
   
Les autorités australiennes espèrent mettre en oeuvre un large programme de vaccination en octobre pour enrayer la propagation du virus dans le pays qui a contaminé plus de 9.000 personnes et a été directement mis en cause dans 19 décès.
   
Zagreb et Ankara ont annoncé de nouveaux chiffres de contamination, avec respectivement trois nouveaux patients en Croatie portant à dix le nombre de personnes contaminées dans ce pays, et un total de 95 personnes touchées en Turquie.
   
Dans ce dernier pays, le nombre de malades a été multiplié par plus de deux en moins de deux semaines.
   
La section consulaire de l'ambassade roumaine à Nicosie a par ailleurs été fermée après que son personnel, l'ambassadeur en tête, eut contracté le virus de la grippe porcine, a annoncé mardi Bucarest.

Première publication : 14/07/2009

COMMENTAIRE(S)