Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Amériques

Attaques meurtrières des cartels de la drogue contre la police

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2009

Macabre découverte dans l'ouest du Mexique. Douze cadavres de policiers fédéraux ont été retrouvés dans la ville de La Huacana. Des crimes attribués au cartel de drogue "La Familia", dont l'un des dirigeants a été récemment appréhendé.

AFP - Les douze cadavres, découverts lundi dans l'ouest du Mexique après une offensive d'un cartel de drogue, ont été identifiés comme ceux de policiers fédéraux, ont annoncé mardi les autorités.
  
Ces agents, dont une femme, ont été abattus lors d'une embuscade, a déclaré Monte Alejandro Rubido, porte-parole de la sécurité publique, lors d'une conférence de presse.
  
Leurs corps mutilés ont été abandonnés, empilés les uns sur les autres, sur une route de la localité de la Huacana, dans l'Etat de Michoacan, où ces policiers effectuaient des enquêtes.
  
Les crimes ont été attribué au cartel mexicain "La Familia" (La Famille), l'un des plus violents du pays, auteur ce week-end d'une attaque sans précédent contre la police fédérale, en représailles à l'arrestation de l'un de ses dirigeants, Arnoldo Rueda.
  
Trois policiers avaient été tués et 18 blessés au cours de cette offensive, qui a également coûté la vie à un membre du cartel. Des attaques similaires ont eu lieu dans deux municipalités de l'Etat voisin de Guerrero (sud).
  
Le Michoacan, dont est originaire le président conservateur Felipe Calderon, fait partie des Etats où 36.000 militaires et policiers ont été déployés depuis son élection, fin 2006, pour tenter de mettre fin à la guerre entre cartels pour le contrôle du lucratif trafic de la cocaïne vers les Etats-Unis.
  
Depuis l'an dernier, 7.700 meurtres ont été attribués au crime organisé dans l'ensemble du Mexique.
  
La "Familia" a fait son apparition en octobre 2006, quand des inconnus sont entrés dans un bar pour lancer cinq têtes humaines accompagnées d'un message sur une piste de danse.
  
La "Familia" affirmait alors lutter contre le trafic de drogue, mais elle s'est ensuite alliée avec le cartel du Golfe. Cette alliance est aujourd'hui terminée et les deux organisations se livrent désormais une guerre sans merci.

Première publication : 15/07/2009

COMMENTAIRE(S)