Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Afrique

Les discussions eclipsées par les tensions entre l'Inde et le Pakistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2009

Une cinquantaine de dirigeants des pays non-alignés sont réunis à Charm el-Cheikh, en Égypte, pour un sommet de deux jours, où la réunion entre l'Inde et le Pakistan, en froid depuis les attentats de Bombay, devrait focaliser l'attention.

AFP - Une cinquantaine de dirigeants du monde entier se sont réunis mercredi matin pour discuter de la crise financière mondiale, au premier jour d'un sommet des Non-alignés qui devrait être eclipsé par une réunion attendue entre l'Inde et le Pakistan.

Le chef de la diplomatie indienne Shiv Shankar Menon a rencontré mardi son homologue pakistanais Salim Bashir, avant la réunion prévue entre le Premier ministre pakistanais, Yousuf Raza Gilani, et son homologue indien Manmohan Singh, en marge du sommet de deux jours dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge.

Les relations entre les deux voisins se sont nettement dégradées après les attentats de Bombay, qui ont fait 174 morts dont neuf des dix assaillants en novembre 2008 et ont été imputés par New Delhi à un groupe armé pakistanais avec la complicité des services de renseignement militaires d'Islamabad.

Créé en 1955, pendant la guerre froide, le mouvement des Non-alignés entendait se distancier des blocs Est et Ouest. Aujourd'hui, après l'effondrement de l'URSS et le bouleversement de l'équilibre mondial, sa raison d'être est en question.

Il regroupe 53 pays d'Afrique, 38 d'Asie, 26 d'Amérique latine et des Caraïbes et un d'Europe. Seize pays et neuf organisations y ont également le statut d'observateur.

Première publication : 15/07/2009

COMMENTAIRE(S)