Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

SCIENCES

Le Royaume-Uni s'émeut du "miraculeux" cas d'Hannah Clark

Vidéo par FRANCE 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2009

À la grande surprise des scientifiques, le cœur, à l'origine défaillant, d'une Galloise de 16 ans s'est remis à fonctionner normalement après que celui greffé sur le sien, il y a trois ans, a été rejeté par son organisme.

AFP - Une jeune Britannique de 16 ans, dont un deuxième coeur greffé sur le sien avait été retiré il y a trois ans car son corps était en train de rejeter l'organe exogène après dix ans d'activité, a effectué un rétablissement complet, ont annoncé mardi des médecins.
  
Le cas d'Hannah Clark, raconté dans la dernière édition du journal médical The Lancet, est considéré comme le seul au monde où le coeur défaillant d'un enfant s'est rétabli au point de pouvoir retirer l'organe greffé.
  
En juillet 1995, alors qu'elle avait deux ans et souffrait d'une forme grave de cardiomyopathie (augmentation du muscle cardiaque), Hannah avait reçu un nouveau coeur et le sien avait été exceptionnellement laissé en place, mais mis au repos, les médecins ayant estimé qu'il avait une chance de guérison.
  
Quelques années plus tard, la jeune Galloise avait développé un cancer, effet secondaire fréquent des traitements prescrits aux personnes greffées pour éviter que leur système immunitaire ne rejette l'organe.
  
Après l'échec de plusieurs cycles de chimiothérapie et autres traitements pour éradiquer ce cancer, les médecins avaient réduit ses médicaments anti-rejets mais avaient constaté en 2005 que son coeur greffé montrait des signes de défaillance.
  
En revanche, son propre coeur fonctionnait normalement ce qui a permis à une équipe médicale de retirer le 20 février 2006 l'organe greffé, une opération inédite.
  
Hannah, aujourd'hui âgée de 16 ans, est complètement guérie de son cancer et son coeur fonctionne normalement, a indiqué Sir Magdi Yacoub, professeur à l'Imperial college de Londres.
  
"La probabilité de guérison du coeur est tout simplement du ressort de la magie", a-t-il souligné lundi lors d'une conférence de presse à Londres. "Un coeur qui ne se contractait absolument pas lorsque nous avons installé un nouveau coeur pour pomper à côté et faire son travail, fonctionne maintenant normalement".
  
Ce cas a notamment été utile pour développer des coeurs artificiels temporaires pour des enfants souffrant de cardiomyopathie, a souligné Victor Tsang, consultant de l'hôpital pour enfants Great Ormond Street où est suivie Hannah.
  
"Je ne serais pas ici sans tout cela", a simplement déclaré Hannah, timide et très émue. A un moment, sa famille avait été informée qu'elle ne survivrait pas plus de douze heures.
  

Première publication : 15/07/2009

COMMENTAIRE(S)