Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

FRANCE

Les salariés de Nortel retirent les bonbonnes de gaz de leur usine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2009

Après avoir obtenu une réunion avec les administrateurs et des garanties du ministre du Travail, Xavier Darcos, les salariés de l'entreprise Nortel de Châteaufort (Yveline) ont décidé de retirer le dispositif censé faire "sauter" leur site.

AFP - Les salariés grévistes du spécialiste des télécommunications Nortel France SA (NNSA) ont retiré mercredi matin les onze bonbonnes de gaz qu'ils avaient placées la veille sur le site de Châteaufort, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Aujourd'hui, on a une couverture médiatique; les bonbonnes c'était un acte symbolique fort pour dire qu'on nous poussait à l'extrême", a déclaré à l'AFP Christian Berenbach, délégué CFTC. "On est pas des terroristes ni des bandits, seulement les victimes d'une liquidation judiciaire programmée de longue date et d'un scandale financier", a-t-il ajouté.

"On a réussi à arracher une réunion cet après-midi avec l'administrateur français et l'administrateur anglais pour enfin parler de nos problèmes", a déclaré Denis Vinçon, un des quatre représentants des salariés grévistes, lors d'un assemblée générale organisée mercredi devant le site. "Enfin, ça bouge", a-t-il ajouté.

Cette réunion est prévue mercredi après-midi à Paris avec des représentants du personnel, l'administrateur français Me Franck Michael, ainsi qu'un administrateur anglais.

Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, doit se rendre mercredi après-midi sur le site de Châteaufort pour rencontrer des salariés.

Mercredi matin, des salariés de Nortel avaient également organisé un barrage filtrant sur la D36 à proximité de l'usine et distribué des tracts aux automobilistes, avant de retirer les bonbonnes, puis de se diriger vers le siège de Bouygues Telecom à Boulogne-Billancourt pour un rassemblement.

Bouygues Telecom est un client important de Nortel France SA.

Comme les autres filiales européennes de Nortel, Nortel France SA était gérée depuis janvier par des administrateurs anglais à la suite du placement du groupe sous la protection des tribunaux contre ses créanciers au Canada et aux Etats-Unis.

Nortel France SA a ensuite été placée en liquidation judiciaire fin mai et le tribunal de Versailles a nommé un administrateur français et assorti sa décision d'une continuation d'activité pour laisser la possibilité d'une revente de certaines activités jusqu'au 19 août.

Mais un plan social prévoit d'ores et déjà la suppression de 480 des 680 postes de Nortel France et en l'absence d'offres de reprise, l'ensemble des 680 employés devraient être licenciés.

La négociation des indemnités de départ est au coeur des actions des salariés au cours des derniers jours.

Première publication : 15/07/2009

COMMENTAIRE(S)