Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Mademoiselle K

En savoir plus

#ActuElles

Le sexisme passe à table : l’asservissement des femmes par la nourriture

En savoir plus

SCIENCES

La navette Endeavour en route vers la Station spatiale internationale

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/07/2009

La navette spatiale américaine Endeavour a décollé, mercredi, de Floride, à destination de la Station spatiale internationale (ISS). La Nasa a indiqué que plusieurs débris se sont détachés de l'appareil lors de son ascension.

AFP - Plusieurs débris se sont détachés lors de l'ascension de la navette Endeavour en orbite mercredi et au moins deux ont heurté l'orbiteur avec de possible dégâts, a indiqué un responsable de la Nasa, Bill Gerstenmaier.

"Il y a eu plusieurs pertes de débris dont quelques-uns ont probablement heurté l'orbiteur avant la fin de la période durant laquelle avec l'aérodynamisme de l'air ils peuvent encore potentiellement endommager la navette", a-t-il dit lors d'une conférence de presse tout en minimisant les conséquences de cet incident.

Bill Gerstenmaier a ajouté que les débris dont il n'a pas précisé la nature --glace ou mousse isolante-- se sont détachés peu après la séparation des deux fusées d'appoint, 2h15 minutes après le lancement.

"On peut voir probablement deux ou trois impacts sur la vidéo", a poursuivi ce responsable.

"On peut clairement voir sur l'avant de la navette des marques blanches à l'endroit où les tuiles thermiques ont été heurtées", a-t-il ajouté.

"Nous ne considérons par cela comme un problème", a-t-il aussitôt souligné.

"Le problème (potentiel) pourrait être à l'arrière de l'orbiteur et nous verrons cela au moment où la navette fera une manoeuvre sur elle-même peu avant l'amarrage vendredi à la Station spatiale internationale (ISS), ce qui permettra d'observer son bouclier thermique en détail et de détecter d'éventuels dommages aux tuiles.

Il a aussi dit qu'il fallait attendre d'avoir toutes les données pour se faire une bonne idée des dégâts potentiels.

Au total, huit ou neuf débris se sont détachés dont une partie à six minutes de l'ascension et davantage qui ne présente aucun risque vu leur faible vélocité à cette altitude où l'atmosphère est très peu dense, a précisé M. Gerstenmaier.
 

Première publication : 16/07/2009

COMMENTAIRE(S)