Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

Le cognac, la liqueur des dieux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jihadi John", le bourreau britannique de l'EI, démasqué

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Aux origines de Boko Haram

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : Assad est-il de nouveau "fréquentable" ?

En savoir plus

DÉBAT

Climat : l'ambition française est-elle à la hauteur des défis ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les États-Unis consacrent la neutralité du Net

En savoir plus

POLITIQUE

"Le monde rural est le reflet de nos échecs politiques"

En savoir plus

SCIENCES

La navette Endeavour en route vers la Station spatiale internationale

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/07/2009

La navette spatiale américaine Endeavour a décollé, mercredi, de Floride, à destination de la Station spatiale internationale (ISS). La Nasa a indiqué que plusieurs débris se sont détachés de l'appareil lors de son ascension.

AFP - Plusieurs débris se sont détachés lors de l'ascension de la navette Endeavour en orbite mercredi et au moins deux ont heurté l'orbiteur avec de possible dégâts, a indiqué un responsable de la Nasa, Bill Gerstenmaier.

"Il y a eu plusieurs pertes de débris dont quelques-uns ont probablement heurté l'orbiteur avant la fin de la période durant laquelle avec l'aérodynamisme de l'air ils peuvent encore potentiellement endommager la navette", a-t-il dit lors d'une conférence de presse tout en minimisant les conséquences de cet incident.

Bill Gerstenmaier a ajouté que les débris dont il n'a pas précisé la nature --glace ou mousse isolante-- se sont détachés peu après la séparation des deux fusées d'appoint, 2h15 minutes après le lancement.

"On peut voir probablement deux ou trois impacts sur la vidéo", a poursuivi ce responsable.

"On peut clairement voir sur l'avant de la navette des marques blanches à l'endroit où les tuiles thermiques ont été heurtées", a-t-il ajouté.

"Nous ne considérons par cela comme un problème", a-t-il aussitôt souligné.

"Le problème (potentiel) pourrait être à l'arrière de l'orbiteur et nous verrons cela au moment où la navette fera une manoeuvre sur elle-même peu avant l'amarrage vendredi à la Station spatiale internationale (ISS), ce qui permettra d'observer son bouclier thermique en détail et de détecter d'éventuels dommages aux tuiles.

Il a aussi dit qu'il fallait attendre d'avoir toutes les données pour se faire une bonne idée des dégâts potentiels.

Au total, huit ou neuf débris se sont détachés dont une partie à six minutes de l'ascension et davantage qui ne présente aucun risque vu leur faible vélocité à cette altitude où l'atmosphère est très peu dense, a précisé M. Gerstenmaier.
 

Première publication : 16/07/2009

COMMENTAIRE(S)