Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : Cameron promet des pouvoirs élargis à l'Écosse

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

Les deux otages français désormais aux mains des Shebab

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/07/2009

Les deux otages français enlevés mardi à Mogadiscio par le groupuscule islamiste Hezb al-Islam sont désormais aux mains des Shebab, un mouvement considéré comme un allié d'Al-Qaïda dans ce pays en proie depuis 18 ans à la guerre civile.

REUTERS - Les deux otages français capturés mardi par l'organisation islamiste Hizbul Islam à Mogadiscio sont désormais aux mains du mouvement Al Chabaab, a-t-on appris vendredi auprès d'insurgés somaliens.


"Nous avons remis le second Français à Al Chabaab", a dit à Reuters, sous le sceau de l'anonymat, un chef de milice du groupe rebelle Hizbul Islam.

"Nous nous disputions beaucoup, et nous étions sur le point de nous entretuer", a-t-il ajouté.

Son groupe avait déjà remis jeudi un des otages français à des combattants d'Al Chabaab, afin d'éviter des heurts entre les deux mouvements.

Les deux Français, qui étaient selon Paris en mission officielle dans le domaine de la sécurité auprès du gouvernement somalien, ont été enlevés mardi dans un hôtel de la capitale somalienne et remis à des membres du groupe Hizbul Islam.

Mais Al Chabaab, considéré comme un allié d'Al Qaïda dans ce pays de la corne de l'Afrique en proie depuis 18 ans à la guerre civile, a eigé que les deux hommes lui soient remis.

Bien que des craintes quant au sort des deux Français aient été exprimées, le gouvernement et beaucoup de Somaliens estiment que les islamistes ont pour objectif d'obtenir une rançon.

Par le passé, la plupart des enlèvements de ressortissants étrangers se sont conclus par un versement d'argent en échange de la libération des otages.

"Cet incident est purement lié à des fins monétaires", a dit à Reuters le ministre somalien des Affaires étrangères, Mohammed Abdullahi Omar.

Un haut responsable d'Al Chabaab, contacté par Reuters, a confirmé que son organisation tenait les deux Français mais s'est refusé à dire ce qu'il allait en advenir. "Nos chefs décideront de la suite", a-t-il dit.

Première publication : 17/07/2009

COMMENTAIRE(S)