Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

SCIENCES

La navette Endeavour s'amare à la Station spatiale

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2009

Les équipages d'Endeavour et de la Station spatiale internationale se sont rejoints avec succès. À treize, ils forment le plus gros équipage jamais vu sur l'ISS. La navette américaine avait été lancée mercredi, après cinq tentatives ratées.

 

Retrouvez le webdocumentaire sur la conquête de la Lune réalisé par FRANCE 24 et RFI en cliquant ici.

 

AFP - Les astronautes de Endeavour et de la Station spatiale internationale (ISS) se sont rejoints vendredi après l'amarrage effectué avec succès de la navette américaine, formant, avec 13 occupants, le plus important équipage jamais vu sur l'avant-poste orbital.

L'amarrage a été "confirmé à 17H47 GMT", huit minutes plus tôt que prévu, à 354 kilomètres au-dessus du golfe de Carpentaria, au nord de la côte australienne, a indiqué la commentatrice de la télévision de la Nasa.

Endeavour avait été lancée de Floride (sud-est) mercredi soir, après cinq tentatives infructueuses depuis le 13 juin.

L'ouverture des sas séparant les deux engins spatiaux a eu lieu à 19H48 GMT, a indiqué la Nasa. L'arrivée de l'équipage de Endeavour, dont une Canadienne, à bord de l'ISS a été suivie par la traditionnelle cérémonie d'accueil.

Avec le débarquement des astronautes de Endeavour, la Station se retrouve avec treize occupants, un nombre sans précédent. Son équipage permanent était passé de trois à six en mai, un effectif correspondant à des capacités d'hébergement nettement accrues avec l'installation des laboratoires japonais Kibo et Columbus en 2008.

La Nasa a également livré des toilettes et une cuisine supplémentaires ainsi qu'une machine à recycler l'urine en eau potable.

"Treize, c'est un sacré numéro, mais on est ravi d'être ici", a commenté le commandant de bord de Endeavour, Mark Polansky.

L'orbite du nouvel ensemble ISS/navette devait par ailleurs être réhaussé d'environ un mile (1,6 km), vers 00H30 GMT samedi, par "précaution", afin d'éviter qu'un débris spatial ne s'approche trop près, a indiqué la Nasa sur Twitter, soulignant que la présence de cet objet ne suscitait "aucune inquiétude".

Il n'est pas rare de devoir changer l'orbite de l'ISS en raison des milliers de débris qui encombrent l'espace à proximité de la Terre.

Avant l'amarrage, alors que l'orbiteur se trouvait à environ 200 mètres de l'ISS, le commandant Polansky avait fait effectuer une pirouette à Endeavour de manière à ce que les occupants de la Station photographient son ventre pour détecter d'éventuels dégâts.

Des débris de mousse isolante se sont détachés et certains ont heurté le dessous de la navette lors de l'ascension en orbite après le lancement mercredi.

Toutefois, John Shannon, le directeur du programme de la navette, a indiqué jeudi que la Nasa ne pensait pas que le bouclier thermique de Endeavour ait été endommagé. Mais il avait souligné que l'agence spatiale devait comprendre ce qui s'est passé avant le prochain vol d'une navette prévu le 18 août.

Durant cette mission de 16 jours dont onze amarrés à l'ISS, les astronautes installeront une plateforme permanente de 1,9 tonne sur Kibo (signifiant espoir en japonais) qui servira de porche pour effectuer des expérimentations exposées au vide de l'espace.

Outre ces installations, les astronautes exécuteront un ensemble de travaux comme le remplacement de six batteries.

Cinq sorties orbitales d'une durée totale de 32,5 heures par une équipe de deux astronautes sont prévues pour exécuter ces tâches, dont la première samedi à partir de 15H58 GMT.

La Nasa s'efforce d'optimiser les vols des navettes pour achever l'assemblage, presque complet, de l'avant-poste orbital avant que les trois orbiteurs soient mis hors service en septembre 2010. Il ne reste que sept vols.

Endeavour a aussi emmené un nouveau membre d'équipage pour l'ISS, l'Américain Tim Kopra qui remplacera le Japonais Koichi Wakata.

L'ISS est un projet de 100 milliards de dollars auquel participent 16 pays.

Première publication : 18/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)