Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

SCIENCES

La navette Endeavour s'amare à la Station spatiale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2009

Les équipages d'Endeavour et de la Station spatiale internationale se sont rejoints avec succès. À treize, ils forment le plus gros équipage jamais vu sur l'ISS. La navette américaine avait été lancée mercredi, après cinq tentatives ratées.

 

Retrouvez le webdocumentaire sur la conquête de la Lune réalisé par FRANCE 24 et RFI en cliquant ici.

 

AFP - Les astronautes de Endeavour et de la Station spatiale internationale (ISS) se sont rejoints vendredi après l'amarrage effectué avec succès de la navette américaine, formant, avec 13 occupants, le plus important équipage jamais vu sur l'avant-poste orbital.

L'amarrage a été "confirmé à 17H47 GMT", huit minutes plus tôt que prévu, à 354 kilomètres au-dessus du golfe de Carpentaria, au nord de la côte australienne, a indiqué la commentatrice de la télévision de la Nasa.

Endeavour avait été lancée de Floride (sud-est) mercredi soir, après cinq tentatives infructueuses depuis le 13 juin.

L'ouverture des sas séparant les deux engins spatiaux a eu lieu à 19H48 GMT, a indiqué la Nasa. L'arrivée de l'équipage de Endeavour, dont une Canadienne, à bord de l'ISS a été suivie par la traditionnelle cérémonie d'accueil.

Avec le débarquement des astronautes de Endeavour, la Station se retrouve avec treize occupants, un nombre sans précédent. Son équipage permanent était passé de trois à six en mai, un effectif correspondant à des capacités d'hébergement nettement accrues avec l'installation des laboratoires japonais Kibo et Columbus en 2008.

La Nasa a également livré des toilettes et une cuisine supplémentaires ainsi qu'une machine à recycler l'urine en eau potable.

"Treize, c'est un sacré numéro, mais on est ravi d'être ici", a commenté le commandant de bord de Endeavour, Mark Polansky.

L'orbite du nouvel ensemble ISS/navette devait par ailleurs être réhaussé d'environ un mile (1,6 km), vers 00H30 GMT samedi, par "précaution", afin d'éviter qu'un débris spatial ne s'approche trop près, a indiqué la Nasa sur Twitter, soulignant que la présence de cet objet ne suscitait "aucune inquiétude".

Il n'est pas rare de devoir changer l'orbite de l'ISS en raison des milliers de débris qui encombrent l'espace à proximité de la Terre.

Avant l'amarrage, alors que l'orbiteur se trouvait à environ 200 mètres de l'ISS, le commandant Polansky avait fait effectuer une pirouette à Endeavour de manière à ce que les occupants de la Station photographient son ventre pour détecter d'éventuels dégâts.

Des débris de mousse isolante se sont détachés et certains ont heurté le dessous de la navette lors de l'ascension en orbite après le lancement mercredi.

Toutefois, John Shannon, le directeur du programme de la navette, a indiqué jeudi que la Nasa ne pensait pas que le bouclier thermique de Endeavour ait été endommagé. Mais il avait souligné que l'agence spatiale devait comprendre ce qui s'est passé avant le prochain vol d'une navette prévu le 18 août.

Durant cette mission de 16 jours dont onze amarrés à l'ISS, les astronautes installeront une plateforme permanente de 1,9 tonne sur Kibo (signifiant espoir en japonais) qui servira de porche pour effectuer des expérimentations exposées au vide de l'espace.

Outre ces installations, les astronautes exécuteront un ensemble de travaux comme le remplacement de six batteries.

Cinq sorties orbitales d'une durée totale de 32,5 heures par une équipe de deux astronautes sont prévues pour exécuter ces tâches, dont la première samedi à partir de 15H58 GMT.

La Nasa s'efforce d'optimiser les vols des navettes pour achever l'assemblage, presque complet, de l'avant-poste orbital avant que les trois orbiteurs soient mis hors service en septembre 2010. Il ne reste que sept vols.

Endeavour a aussi emmené un nouveau membre d'équipage pour l'ISS, l'Américain Tim Kopra qui remplacera le Japonais Koichi Wakata.

L'ISS est un projet de 100 milliards de dollars auquel participent 16 pays.

Première publication : 18/07/2009

COMMENTAIRE(S)