Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : une cinquantaine de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

Afrique

Les Shebab jugeront les deux otages français "selon la loi coranique"

Vidéo par Mariam PIRZADEH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2009

Les deux agents français enlevés à Mogadiscio ne sont plus dans la capitale somalienne, affirme à FRANCE 24 le ministre somalien des Affaires sociales. Leurs ravisseurs, les Shebab, veulent que les otages soient jugés par un tribunal islamique.

Les deux agents français enlevés mardi à Mogadiscio vont être jugés pour "espionnage" selon la loi coranique, ont annoncé samedi les Shebab, le groupe islamiste qui les détient en Somalie.

 

Selon le ministre somalien des Affaires sociales, Mohammed Ali Ibrahim, ils ont été "éloignés" de la capitale somalienne. "Ils ont été transportés hors de Mogadiscio dans une ville proche d'ici [la capitale, ndlr] à Marka ou peut-être plus loin", a-t-il déclaré samedi sur FRANCE 24, faisant part de son inquiétude.
 

"Tant qu'ils étaient ici [à Mogadiscio, ndlr], il y avait des contacts, a-t-il poursuivi. Des intermédiaires étaient en contact avec des Shebab et nous savions qu'ils étaient en bonne santé. Mais depuis ce matin, ils ont été éloignés. Il faut s'en préoccuper et prendre des initiatives fortes."

 
Auparavant, un haut responsable des Shebab avait affirmé à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, que les deux agents français allaient être "jugés bientôt selon la loi coranique" pour avoir "aidé les ennemis d'Allah".
  
Trois humanitaires enlevés 
  
Des étrangers sont régulièrement enlevés en Somalie, pays en guerre civile depuis 1991, avant des demandes de rançon. Journalistes et humanitaires sont particulièrement visés par ces enlèvements majoritairement crapuleux.
  

Dernière de cette série d'enlèvement, trois employés étrangers d'une organisation humanitaire ont été kidnappés dans la nuit de vendredi à samedi au Kenya, à la frontière somalienne, par des hommes armés qui les ont aussitôt emmenés en Somalie. Les trois employés ont été pris dans leur bureau à Mandera (800 km au nord-est de Nairobi), ville située à la frontière avec la Somalie, a-t-on indiqué de sources somaliennes et kényane.

 

Hommes armés

  

La nationalité des trois étrangers n'a pas été établie dans un premier temps, ni l'organisation pour laquelle ils travaillent.

  

"Il y a eu une fusillade à leur bureau qui a été attaqué par des hommes armés", a déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat un responsable des services de sécurité kényans, précisant qu'un gardien de nuit avait été blessé par les tirs. "Ils lui ont tiré dans la tête", selon cette source qui n'a pu fournir plus d'indications sur l'état du gardien.

  

Les ravisseurs ont ensuite emmené les trois étrangers et "ils ont traversé la frontière", a-t-il poursuivi.

  

 

Première publication : 18/07/2009

COMMENTAIRE(S)