Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

Afrique

Les Shebab jugeront les deux otages français "selon la loi coranique"

Vidéo par Mariam PIRZADEH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2009

Les deux agents français enlevés à Mogadiscio ne sont plus dans la capitale somalienne, affirme à FRANCE 24 le ministre somalien des Affaires sociales. Leurs ravisseurs, les Shebab, veulent que les otages soient jugés par un tribunal islamique.

Les deux agents français enlevés mardi à Mogadiscio vont être jugés pour "espionnage" selon la loi coranique, ont annoncé samedi les Shebab, le groupe islamiste qui les détient en Somalie.

 

Selon le ministre somalien des Affaires sociales, Mohammed Ali Ibrahim, ils ont été "éloignés" de la capitale somalienne. "Ils ont été transportés hors de Mogadiscio dans une ville proche d'ici [la capitale, ndlr] à Marka ou peut-être plus loin", a-t-il déclaré samedi sur FRANCE 24, faisant part de son inquiétude.
 

"Tant qu'ils étaient ici [à Mogadiscio, ndlr], il y avait des contacts, a-t-il poursuivi. Des intermédiaires étaient en contact avec des Shebab et nous savions qu'ils étaient en bonne santé. Mais depuis ce matin, ils ont été éloignés. Il faut s'en préoccuper et prendre des initiatives fortes."

 
Auparavant, un haut responsable des Shebab avait affirmé à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, que les deux agents français allaient être "jugés bientôt selon la loi coranique" pour avoir "aidé les ennemis d'Allah".
  
Trois humanitaires enlevés 
  
Des étrangers sont régulièrement enlevés en Somalie, pays en guerre civile depuis 1991, avant des demandes de rançon. Journalistes et humanitaires sont particulièrement visés par ces enlèvements majoritairement crapuleux.
  

Dernière de cette série d'enlèvement, trois employés étrangers d'une organisation humanitaire ont été kidnappés dans la nuit de vendredi à samedi au Kenya, à la frontière somalienne, par des hommes armés qui les ont aussitôt emmenés en Somalie. Les trois employés ont été pris dans leur bureau à Mandera (800 km au nord-est de Nairobi), ville située à la frontière avec la Somalie, a-t-on indiqué de sources somaliennes et kényane.

 

Hommes armés

  

La nationalité des trois étrangers n'a pas été établie dans un premier temps, ni l'organisation pour laquelle ils travaillent.

  

"Il y a eu une fusillade à leur bureau qui a été attaqué par des hommes armés", a déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat un responsable des services de sécurité kényans, précisant qu'un gardien de nuit avait été blessé par les tirs. "Ils lui ont tiré dans la tête", selon cette source qui n'a pu fournir plus d'indications sur l'état du gardien.

  

Les ravisseurs ont ensuite emmené les trois étrangers et "ils ont traversé la frontière", a-t-il poursuivi.

  

 

Première publication : 18/07/2009

COMMENTAIRE(S)