Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

Le revirement de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Taxes américaines sur l'acier : les mesures de rétorsion de l'UE entreront en vigueur le 22 juin

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée, une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

FOCUS

Japon : l'immigration dans un pays "sans réfugiés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

L’invité du jour

Benoit Cohen : "La double peine pour les migrants, c’est de subir le rejet avant même d’être arrivés"

En savoir plus

FACE À FACE

Conseil franco-allemand : le temps des concessions ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Khaled Diab : le vrai du faux de l'Islam

En savoir plus

FRANCE

Hommage aux Justes de France

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2009

En présence du maire de la capitale, Bertrand Delanoë (photo), le secrétaire d'État aux Anciens combattants, Hubert Falco, a rendu hommage aux Justes de France, lors de la commémoration, à Paris, de la rafle du Vel d'Hiv de juillet 1942.

AFP - Le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Hubert Falco, a rendu hommage dimanche aux Justes de France "qui se dressèrent face à la barbarie nazie", lors de la commémoration à Paris de la rafle du Vel d'Hiv du 16 juillet 1942.

"C'est la voix de tous ceux qui, par conviction ou par simple réflexe d'humanité, sauvèrent des Juifs et contrecarrèrent les projets criminels des nazis et de leurs complices français", a déclaré M. Falco près de la station de métro Bir Hakeim (Paris XVème), où s'élevait l'ancien vélodrome d'hiver.

Le secrétaire d'Etat s'exprimait notamment en présence de l'ancienne ministre Simone Veil, du maire de Paris Bertrand Delanoë, du président du Sénat Gérard Larcher, d'une rescapée, Sarah Montand, et du président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), Richard Prasquier.

"Nous exprimons notre reconnaissance à tous ces Justes de France qui se dressèrent face à la barbarie nazie, face au drame bouleversant de la rafle du Vel d'Hiv", a déclaré M. Falco.

"Face à cet événement qui marque à jamais la conscience de chacun d'entre nous, l'action des Justes de France nous réconcilie avec nous-mêmes", a-t-il dit.

"A tous les Justes, à leurs familles, je veux dire que jamais la France n'oubliera leur geste, n'oubliera leur sursaut d'humanité".

M. Falco a également évoqué "la voix lumineuse de Mgr Saliège, archevêque de Toulouse, qui sut s'élever au dessus de la misère de son temps en rédigeant une lettre pastorale qu'il fit lire dans toutes les paroisses de son diocèse".

Cette lettre disait: "Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes, tout n'est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille, ils font partie du genre humain, ils sont nos frères comme tant d'autres".

"Cette voix, c'est celle des femmes et des hommes qui restent fidèles aux traditions de la vraie France, de la France éternelle, de la France digne, généreuse et fraternelle", a dit Hubert Falco.

Première publication : 19/07/2009