Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

Moyen-Orient

L'Autorité palestinienne lève les sanctions contre un bureau d'Al-Jazeera

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2009

L'Autorité palestinienne avait fermé mercredi le bureau d'Al-Jazeera à Ramallah, dénonçant des programmes "qui dénigrent l'OLP". Si le gouvernement a levé la sanction, il veut poursuivre la chaîne pour diffusion "d'informations mensongères".

AFP - L'Autorité palestinienne a autorisé samedi soir la réouverture du bureau de la chaîne satellitaire qatarie Al-Jazira à Ramallah, en Cisjordanie, qu'elle avait fermé mercredi, a-t-on appris auprès de la chaîne.

"L'Autorité nous a informés que nous pouvions reprendre nos activités", a déclaré à l'AFP Walid al-Omary, le directeur du bureau d'Al-Jazira à Ramallah.

L'Autorité n'a toutefois pas renoncé à poursuivre la chaîne devant des tribunaux palestiniens pour diffusion d'"informations mensongères", a-t-on appris auprès du ministère palestinien de l'Information.

Le ministère avait justifié la suspension de la chaîne par le fait que, selon lui, Al-Jazira "a consacré une part importante de ses programmes à dénigrer l'OLP (Organisation de libération de la Palestine) et l'Autorité palestinienne".

Dans un communiqué publié par son siège à Doha, Al-Jazira avait lié la sanction à la diffusion mardi d'une déclaration de Farouk Kaddoumi, chef du département politique de l'OLP.

M. Kaddoumi avait accusé le président palestinien Mahmoud Abbas et le dirigeant Mohammed Dahlane d'avoir comploté avec Israël pour tuer par empoisonnement le dirigeant historique palestinien Yasser Arafat.

Yasser Arafat est décédé le 11 novembre 2004 à l'âge de 75 ans dans un hôpital de la région parisienne. Le mystère entourant la maladie à l'origine de la mort d'Arafat demeure entier, plusieurs responsables palestiniens étant convaincus que leur chef a été empoisonné par Israël, ce que l'Etat hébreu dément, bien qu'aucune trace de poison n'ait été trouvée par les médecins français le traitant.

Installé en exil à Tunis, M. Kaddoumi est hostile aux accords d'Oslo de 1993 qui comprennent la reconnaissance mutuelle entre Israël et l'OLP. Il n'est jamais rentré dans les territoires palestiniens.

Première publication : 19/07/2009

COMMENTAIRE(S)