Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Ahmed Abba condamné à 10 ans de prison

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Présidentielle 2017 : le soutien à Emmanuel Macron divise

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en France : la déroute des partis traditionnels

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en France : la déroute des partis traditionnels

En savoir plus

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

Amériques

Mexico déploie des renforts pour traquer les narcotrafiquants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2009

Mexico renforce son dispositif militaire pour lutter contre les trafiquants de drogue. Des milliers de militaires ont été déployés dans l'État de Michoacan, l'une des bases arrières des cartels située dans l'ouest du pays.

Reuters - Plusieurs centaines de militaires ont pris position samedi sur les principaux axes routiers de l'Etat de Michoacan, dans l'ouest du Mexique, où les forces de l'ordre sont de plus en plus souvent prises pour cibles par les narcotrafiquants.

 

A ces barrages, tenus par des soldats au visage dissimulés derrière des masques de ski et équipés d'armes automatiques, s'ajoute un dispositif aérien et maritime d'une rare ampleur.

 

Au total, 5.500 hommes ont été envoyés en renfort dans cet Etat dont le président Felipe Calderon est originaire, où la culture du cannabis prospère.

 

Cette démonstration de force fait suite aux représailles suscitées par la capture d'un membre de "La Familia", le cartel local. Les corps de douze agents de la police fédérale portant des traces de torture ont été découverts lundi au bord d'une
autoroute.

 

Un enregistrement vidéo montrant leur calvaire a été brièvement diffusé sur le site internet Youtube, selon le quotidien El Universal. Dix policiers municipaux soupçonnés de complicité avec les assassins ont été arrêtés.

 

"Nous en sommes arrivés à un point tel que les autorités locales sont dépassées et il est malheureusement nécessaire d'envoyer des renforts pour essayer de restaurer la paix à Michoacan", a commenté un habitant de Morelia, capitale de l'Etat, théâtre d'un attentat à la grenade commis le 16 septembre, jour de la fête nationale.

 

Au pouvoir depuis 2006, Felipe Calderon a déclaré la guerre aux narcotrafiquants, dont les règlements de comptes et les affrontements avec les forces de l'ordre ont fait 12.800 morts en trois ans.

Première publication : 19/07/2009

COMMENTAIRE(S)