Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

FRANCE

À Paris, sur les pavés la plage

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/07/2009

Pour la huitième année consécutive, Paris prend des allures de station balnéaire, avec le début de l'opération Paris-Plages, ce lundi. Destinées à ceux qui ne peuvent quitter la capitale française durant l'été, elle dure jusqu'au 20 août.

AFP - Nouveau mobilier aux tons azur et tilleul, palmiers et sable: la 8ème édition de Paris-Plages ouvre lundi, transformant les bords de Seine de la capitale en station balnéaire éphémère.

Une barge a débarqué 2.000 tonnes de sable vendredi sur la rive droite de la Seine au pied de l'Hôtel de Ville de Paris. Deux plages artificielles seront installées d'ici lundi sur la voie Georges Pompidou entre les Tuileries et le quai Henri IV, et une troisième au bassin de la Villette.

Toute la journée, des grues ont déchargé le sable dans des camions-bennes qui l'ont déposé sur un tapis roulant. Ce tapis l'a ensuite réparti en couche d'une trentaine de centimètres, prête à accueillir les estivants.

 

 

Un sable très rond, proche de celui que l'on trouve sur le littoral, vient d'une carrière de Sandrancourt, dans les Yvelines. Chaque jour, il sera nettoyé et une fois par semaine il subira un grand nettoyage avec filtrage et dépollution. Et à la fin de l'opération Paris Plages, après le 20 août, le sable sera offert à la ville qui l'utilisera dans les manèges de la Garde Républicaine ou pour fournir les cirques dans la capitale.

Entamé mercredi, l'aménagement de Paris Plages s'achèvera par l'installation de palmiers dans la nuit de dimanche. Et lundi, une fois les derniers coups de balai donnés, les premiers visiteurs pourront profiter d'une nouvelle esthétique lancée cet été.

Le mobilier traditionnellement bleu et blanc adoptera une nouvelle gamme chromatique dans les tons bleu (azur, turquoise, cobalt) et vert (anis, tilleul, verveine). Un mobilier de jardin design en métal sera réutilisable sur d'autres sites.

Destinée à ceux qui ne pourront quitter la capitale, Paris Plages est placée sous le signe d'un "été solidaire, dans un contexte économique difficile", a souligné la mairie. Cette année, précise-t-on, sa fréquentation risque d'augmenter, les gens partant moins en vacances en raison de la crise.

Les estivants profiteront des palmiers et du sable sur les quais, mais aussi de multiples activités à la fois ludiques, sportives et culturelles.

Sur la base nautique de La Villette, petits et grands pourront s'essayer au kayak, à la voile, au pédalo ou encore, nouveauté de l'année, utiliser des sphères flottantes.

Sur la voie Georges Pompidou, on aura le choix entre escrime, tennis de table, pétanque, tai chi, boxe, base-ball... Des massages seront proposés jusqu'au 26 juillet dans un espace détente et remise en forme.

Des ateliers découverte de la science pour les enfants à partir de 6 ans mettront à l'honneur l'astronomie, la mer, le sable et le développement durable. Dans les ateliers d'art plastique, les enfants seront invités à découvrir les chansons de Claude Nougaro, les promeneurs pourront s'initier à la gravure en taille douce dans des ateliers dominicaux et les familles s'offrir un parcours ludique et culturel avec le jeu "Paris et son histoire". Au pied du Pont Marie, 300 livres seront consultables sur place.

Chaque matin, les Jeunesses musicales de France donneront des "aubades" dans le répertoire classique. Amadou et Mariam, Charlie Winston, Cirkus avec Neneh Cherry se produiront sur le parvis de l'Hôtel de Ville.

Le budget de 2,5 millions d'euros (dont 1 million venant de partenaires) est constant par rapport à l'an dernier, a indiqué la mairie.

Cette plage en pleine ville a fait des émules jusqu'à Bruxelles. A Toulouse, la 6è édition a débuté le 11 juillet et s'annonce déjà comme un succès avec 20.000 visiteurs en cinq jours contre 75.000 au total en 2008.

Première publication : 20/07/2009

COMMENTAIRE(S)