Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Asie - pacifique

Le seul survivant du commando islamiste plaide coupable

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2009

Seul survivant du groupe islamiste qui a attaqué des hôtels de Bombay en novembre 2008, le Pakistanais Mohammad Ajmal Amir Iman, alias "Kasab", a pour la première fois reconnu sa responsabilité dans l'attaque devant la justice indienne.

AFP - Le seul survivant du commando islamiste pakistanais qui avait attaqué Bombay en novembre 2008 a plaidé coupable lors de son procès dans la capitale économique indienne, reconnaissant pour la première fois sa responsabilité dans les attentats, a rapporté lundi la télévision.
  
La chaîne indienne d'informations NDTV a indiqué que Mohammad Ajmal Amir Iman, alias "Kasab", s'est levé dans le box d'un tribunal spécial de Bombay en déclarant vouloir passer aux aveux, avant de commencer à raconter comment s'étaient déroulées les attaques du 26 au 29 novembre 2008 (174 tués, dont neuf des dix assaillants).
  
Ce Pakistanais de 21 ans est jugé depuis la mi-avril, mais début mai il avait plaidé non coupable et rejeté les 86 chefs d'accusation le visant, dont celui d'"actes de guerre" contre l'Inde.

Première publication : 20/07/2009

COMMENTAIRE(S)