Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Sport : à quand la parité ?

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Colorado : la ruée vers le cannabis

En savoir plus

MODE

Mode masculine hiver 2015 à Paris, les libertés d'expression triomphent

En savoir plus

FOCUS

Législatives en Grèce : un scrutin décisif

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Manchester City-Côte d'Ivoire au Mondial : Yaya Touré se confie à FRANCE 24

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération des humanitaires à Bangui : Le chef anti-balaka Andilo ne sera pas relâché

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Abdallah, "grand défenseur des femmes" selon Christine Lagarde

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Lassana Bathily, un héros désormais français

En savoir plus

Asie - pacifique

Le seul survivant du commando islamiste plaide coupable

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2009

Seul survivant du groupe islamiste qui a attaqué des hôtels de Bombay en novembre 2008, le Pakistanais Mohammad Ajmal Amir Iman, alias "Kasab", a pour la première fois reconnu sa responsabilité dans l'attaque devant la justice indienne.

AFP - Le seul survivant du commando islamiste pakistanais qui avait attaqué Bombay en novembre 2008 a plaidé coupable lors de son procès dans la capitale économique indienne, reconnaissant pour la première fois sa responsabilité dans les attentats, a rapporté lundi la télévision.
  
La chaîne indienne d'informations NDTV a indiqué que Mohammad Ajmal Amir Iman, alias "Kasab", s'est levé dans le box d'un tribunal spécial de Bombay en déclarant vouloir passer aux aveux, avant de commencer à raconter comment s'étaient déroulées les attaques du 26 au 29 novembre 2008 (174 tués, dont neuf des dix assaillants).
  
Ce Pakistanais de 21 ans est jugé depuis la mi-avril, mais début mai il avait plaidé non coupable et rejeté les 86 chefs d'accusation le visant, dont celui d'"actes de guerre" contre l'Inde.

Première publication : 20/07/2009

COMMENTAIRE(S)