Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

EUROPE

Lourdes peines de prison pour deux ex-miliciens serbes de Bosnie

©

Vidéo par Stéphanie MAUPAS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2009

Les cousins Milan et Sredoje Lukic ont été condamnés par le Tribunal pénal international (TPI) pour crimes contre l'humanité en Bosnie entre 1992 et 1994. Le premier écope de la réclusion à perpétuité, le second à 30 ans de prison.

AFP - Deux ex-paramilitaires serbes, Milan et Sredoje Lukic, ont été condamnés lundi l'un à la réclusion à perpétuité et l'autre à 30 ans de prison par le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie pour des crimes contre l'humanité en Bosnie en 1992-1994.
   
"La chambre condamne Milan Lukic à passer le reste de sa vie en prison (...) et Sredoje Lukic à 30 ans d'emprisonnement", a déclaré le juge Patrick Robinson.
   
Les cousins Milan Lukic, 41 ans, et Sredoje Lukic, 48 ans, ont été reconnus coupables du meurtre "sans pitié et vicieux" et de l'extermination de civils musulmans de Bosnie, commis en tant que chef ou membre des "Aigles blancs" ou "Justiciers", une unité paramilitaire serbo-bosniaque de Visegrad (sud-est de la Bosnie).
   
Le 14 juin 1992, les deux accusés ont assassiné quelque 70 femmes, enfants et personnes âgées, tous musulmans de Bosnie, en les enfermant dans une maison de Visegrad qu'ils ont incendiée avant de tirer à l'arme automatique sur ceux qui tentaient de s'enfuir par les fenêtres, selon les juges.
   
Milan Lukic a également tué environ 70 musulmans, femmes, enfants et personnes âgées, enfermés le 27 juin 1992 dans une maison de Bikavac, près de Visegrad, où il avait jeté des grenades après avoir condamné toutes les issues. Le tribunal a acquitté Sredoje Lukic pour ces faits en raison de "preuves insuffisantes".
   
Les deux accusés plaidaient non coupable et leurs avocats avaient demandé qu'ils soient acquittés.

Première publication : 20/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)