Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

La Birmane Aung San Suu Kyi lauréate du prix Mahatma Gandhi

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/07/2009

La fondation sud-africaine Gandhi Development Trust, du nom de l'homme politique indien apôtre de la non-violence, a décerné son prix à l'opposante birmane pour ses actions en faveur de la démocratie, de la justice et de la paix dans son pays.

AFP - Le prix Mahatma Gandhi pour la réconciliation et la paix, décerné à l'opposante Aung San Suu Kyi emprisonnée en Birmanie, a été remis lundi à Durban (Afrique du Sud) à son représentant, Sein Win, Premier ministre du gouvernement en exil, a constaté une correspondante de l'AFP.
   
"Tout le monde aurait voulu que ce soit elle qui vienne chercher ce prix. Cela aurait été mieux bien sûr. Elle doit assister à son procès en Birmanie en ce moment. Et je crains qu’ils ne la condamnent", a déclaré à l'AFP Sein Win, en exil aux Etats-Unis et qui n’a que très peu de contacts avec son pays.
   
"Selon la loi militaire, ils doivent la relâcher. Elle est innocente mais ils veulent la condamner", a-t-il poursuivi.
   
"Elle sera certainement relâchée un jour mais elle ne voudra jamais partir parce qu’on ne la laissera jamais revenir en Birmanie. Et ça, elle ne veut pas", a poursuivi Sein Win, cousin de Mme  Suu Kyi.
   
La fondation Gandhi Development Trust, basée à Durban (sud), avait invité Mme Suu Kyi, 64 ans, afin de la récompenser pour son action en faveur de la paix, mais elle n'a obtenu aucune réponse des autorités birmanes.
   
Le prix Mahatma Gandhi récompense les personnalités pour leurs actions en faveur la démocratie, la justice et la paix. Il a été créé en 2003 en mémoire de l'homme politique indien Gandhi qui a débuté son combat politique en Afrique du Sud.
   
En 2008, le prix avait été décerné au premier président noir sud-africain, Nelson Mandela.
   
Mme Suu Kyi, secrétaire générale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) et prix Nobel de la paix, a été privée de liberté pendant plus de 13 des 19 dernières années.
   
Incarcérée depuis mai pour violation supposée des règles de son assignation à résidence, en recevant un Américain, elle est passible de cinq ans de prison et risque de ce fait d'être écartée du paysage politique alors que des élections seront organisées l'année prochaine par le régime militaire.

Première publication : 21/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)