Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

Afrique

"Des soldats ont aidé à l'enlèvement des Français"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/07/2009

Le chef des services de renseignements somaliens a déclaré à FRANCE 24 que des soldats du gouvernement somalien avaient participé à l'enlèvement des deux agents français aujourd'hui entre les mains des Shebab, le 14 juillet.

Les deux agents français kidnappés le 14 juillet dernier en plein cœur de Mogadiscio pourraient avoir été enlevés par des soldats du gouvernement somalien auprès de qui ils assuraient une mission d'assistance. C’est-ce qu’affirme le chef des services de renseignements somaliens, le général Mohammed Cheikh Hassan, interviewé par FRANCE 24.

"Il apparaît que la voiture utilisée pour aider les kidnappeurs appartenait à la force des Darawiche, qui dépend du gouvernement", explique le militaire. Ce dernier réfute cependant le fait que les autorités puissent être impliquées. Ce n'est pas "le gouvernement, mais des éléments, des soldats, qui ont aidé d’une manière ou d’une autre à cet enlèvement", affirme-t-il.

Les deux Français ont été enlevés dans leurs chambres de l’hôtel al-Sahafi, un établissement situé "à une dizaine de mètres du siège de la force africaine et à 20 mètres du siège des renseignements de la police", explique Cheikh Hassan. Les kidnappeurs, arrivés à bord de deux voitures, avaient finalement abandonné l’un des deux véhicules, tombé en panne.

 

Dans les jours qui ont suivi leur enlèvement, les deux hommes ont été remis au mouvement islamiste des Shebab, probablement contre une rançon. Mais les informations filtrent difficilement. "L’un des deux otages est toujours à Mogadiscio, le second dans les provinces du sud, nous ne savons pas exactement où, parce que les informations sont contradictoires et les déplacements nombreux d’une maison à l’autre, d’une ville à l’autre. Ces mouvements terroristes ont des moyens pour qu’on ne retrouve pas les otages", explique le général Mohammed Cheikh Hassan.
 

Première publication : 22/07/2009

COMMENTAIRE(S)