Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Economie

Alcatel-Lucent licencie 850 salariés en France

Vidéo par FRANCE 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/07/2009

Contraint de réduire ses coûts de structure, l'équipementier télécoms français Alcatel-Lucent confirme la suppression de 850 emplois en France. Selon les syndicats, 150 autres postes seront également externalisés.

AFP - L'équipementier en télécoms Alcatel-Lucent a confirmé jeudi le lancement d'un plan de réduction des coûts de structure en France qui comprend la suppression d'environ 850 postes et, d'après les syndicats, l'externalisation d'au moins 150 autres postes.
  

"Alcatel-Lucent en France a présenté aux instances représentatives du personnel réunies le 23 juillet un projet de réduction d'environ 850 postes visant à réduire les coûts de structure tout en préservant le rôle central de la France dans le groupe et sa capacité de recherche et développement", a déclaré une porte-parole du groupe à l'AFP.
  
D'après les syndicats, l'externalisation de 150 postes d'Alcatel-Lucent France, principale filiale d'Alcatel-Lucent en France, a également été annoncée en comité central d'entreprise jeudi matin à Vélizy (Yvelines).
  
Le 8 juillet, les syndicats avaient été informés d'un plan d'un millier de suppressions d'emplois d'ici 2010, ce que la direction n'avait pas alors confirmé, dans l'attente des réunions de jeudi.

Première publication : 23/07/2009

COMMENTAIRE(S)