Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

Economie

Bruxelles donne son feu vert au rachat de Chrysler par Fiat

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/07/2009

Le rachat du constructeur américain Chrysler par Fiat a été approuvé par la Commission européenne. Bruxelles estime en effet que cette opération n'entravera pas de manière significative la concurrence au sein de l'Union européenne.

AFP - La Commission européenne a autorisé vendredi le rachat du constructeur automobile américain en difficulté Chrysler par l'italien Fiat, estimant que l'opération n'entraverait pas de manière significative la concurrence dans l'UE.

L’examen de l'opération par la Commission a montré que "les chevauchements horizontaux entre les activités de Chrysler et de Fiat étaient limités", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"La concentration ne modifierait donc pas de manière sensible la structure concurrentielle des marchés de la construction et de la fourniture de voitures particulières" dans l'UE, a-t-elle estimé.

Chrysler et Fiat ont finalisé en juin un accord permettant le rachat des actifs du premier par le second, sortant ainsi le nouveau Chrysler d'un processus de règlement judiciaire.

Cette société, qui prendra le nom de Chrysler Group LLC, sera contrôlée initialement à 20% par Fiat, qui n'apporte pas d'argent mais sa technologie et de nouveaux modèles. Sa participation montera par étapes jusqu'à 35% sous réserve que certains objectifs définis à l'avance soient remplis.

Première publication : 24/07/2009

COMMENTAIRE(S)