Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tour d'horizon des initiatives d'aide aux migrants et réfugiés qui sont lancées en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants : L'Europe indignée, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La crise des ordures au Liban : un raz-le-bol exacerbé

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses du palais de l'Élysée

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : quelle est l'influence de l'extrême droite ?

En savoir plus

TECH 24

IFA 2015 : retour vers le futur

En savoir plus

MODE

Quand la lingerie triomphe !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

Sports

Cinq sprinteurs jamaïcains contrôlés positifs

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2009

Cinq athlètes jamaïcains, sélectionnés pour les Mondiaux d'athlétisme de Berlin, ont été contrôlés positifs lors des sélections nationales, selon le Jamaica Observer. Ni Usain Bolt ni Asafa Powell ne sont concernés par cette affaire.

AFP - Cinq sprinteurs jamaïcains sélectionnés pour les Mondiaux d'athlétisme de Berlin, n'incluant a priori ni Usain Bolt, ni Asafa Powell, ont subi un contrôle antidopage positif lors des sélections nationales fin juin, révèle le Jamaica Observer vendredi.
  
Selon le quotidien, il s'agirait de deux membres du relais 4x100 m messieurs, de deux membres du relais 4x400 m messieurs et d'une relayeuse du 4x100 m, qui font partie des 46 sélectionnés jamaïcains pour le rendez-vous berlinois du 15 au 23 août.
  
Dans son édition internet, le journal n'indique pas le produit incriminé, ni s'il s'agit du même produit pour les cinq athlètes.
  
Une source anonyme a affirmé à l'AFP qu'il s'agirait d'un stimulant.
  
La Fédération jamaïcaine d'athlétisme et l'agence jamaïcaine antidopage, contactées par le Jamaica Observer n'ont pas souhaité confirmer, ni infirmer cette information.
  
"Pour l'instant nous n'avons reçu aucune information officielle. Ce genre de contrôles dépend de la Fédération jamaïcaine et de son agence antidopage, car il s'agit d'une compétition nationale", a affirmé à l'AFP le directeur de la communication de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Nick Davies.
  
Ces athlètes figurent parmi ceux qui ont terminé dans les six premiers de leur épreuve (100 m ou 400 m) lors des sélections (26-28 juin), et qui ont à ce titre été intégrés aux relais.
  
Si ces cas étaient confirmés, ce serait un coup dur pour l'athlétisme jamaïcain, qui avait écrasé les épreuves de sprint aux jeux Olympiques de Pékin l'été dernier. Cette domination avait d'ailleurs soulevé quelques doutes chez certains observateurs.
  
Dans la capitale chinoise, les "Rasta Boyz and girls" avaient vécu un rendez-vous historique. Avec 6 médailles d'or, ils avaient pratiquement égalé leur total de titres cumulé de 1948 à 2004 (7).
  
C'est sur le sprint que les Caribéens avaient réussi leur carton plein, avec les titres sur 100 m et 200 m dames et messieurs et 7 médailles sur 12 possibles sur ces deux distances.

Première publication : 24/07/2009

COMMENTAIRE(S)