Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

Culture

Amazon poursuivi en Allemagne pour vente de livres révisionnistes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2009

L'association juive American Jewish Committee a déposé plainte contre le site allemand d'Amazon pour incitation à la haine raciale. L'organisation reproche au portail de commercialiser des livres révisionnistes et antisémites.

AFP - L'organisation juive américaine American Jewish Committee (AJC) a porté plainte contre la filiale allemande du groupe de commerce électronique américain Amazon pour incitation à la haine raciale, a-t-il annoncé vendredi.
  
L'AJC reproche à +Amazon.de+ de vendre sur son site des livres à caractère antisémite, révisionniste ou relativisant la période nazie.
  
"Il est inacceptable qu'+Amazon.de+ propose des livres que l'on ne trouve normalement que dans les magasins liés aux groupuscules d'extrême droite", a souligné Deidre Berger, directrice de l'antenne berlinoise de l'AJC.
  
"Amazon.de" propose notamment, dans sa version allemande, "Le Mythe d'Auschwitz" de Wilhelm Stäglich, ainsi que des ouvrages d'Erich Glagau, qui affirme que l'holocauste "est un conte", a constaté l'AFP. D'autres auteurs considérés comme révisionnistes sont également référencés.
  
Des ouvrages imprimés par "Deutsche Stimme", la maison d'édition du parti néo-nazi allemand NPD, sont aussi en vente sur le site de commerce en ligne.
  
Interrogée par l'AFP, une porte-parole d'Amazon Allemagne a indiqué qu'"évidemment" le site ne vendait pas de livres interdits ou représentants un danger pour les enfants. Mais, a-t-elle ajouté, Amazon s'en tient au principe de la liberté d'expression et de ce fait n'est pas enclin à retirer certains ouvrages de son site.
  
"Nous pensons que la meilleure réponse à une littérature contestable n'est pas de la retirer mais d'en débattre davantage", a-t-elle souligné.
  
"Nous exigeons qu'+Amazon.de+ agisse à partir de maintenant et enlève de son catalogue tous les ouvrages délictueux", a précisé Deidre Berger.
  
En Allemagne, les saluts hitlériens, les croix gammées, ainsi que d'autres signes distinctifs nazis sont interdits depuis la Seconde Guerre mondiale.
  
La vente de certains ouvrages, notamment "Mein Kampf" d'Hitler, est également interdite même à des fins de documentation historique.

Première publication : 25/07/2009

COMMENTAIRE(S)