Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Bolt électrise Londres, cinq Jamaïcains convaincus de dopage

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2009

Le triple champion olympique, le Jamaïcain Usain Bolt, a remporté le 100 mètres de la réunion de Crystal Palace, à Londres. Cinq de ses compatriotes ont été contrôlés positifs lors d'un test antidopage.

AFP - Le 100 m de la réunion de Crystal Palace vendredi, survolé par Usain Bolt (9.91) devant son jeune compatriote Yohan Blake (10.11) et à des années lumières d'Asafa Powell (6e en 10.23), a été entaché par l'annonce du contrôle positif de cinq sprinteurs jamaïcains.
  
Le chrono de Bolt, le 5e de la saison, son 2e, est aussi impressionnant que sa course, le triple champion olympique ayant couru avec un fort vent de face (1,7 m/s). Blake n'a jamais été en mesure de l'inquiéter, pendant que Powell montrait qu'il aurait bien du mal à l'inquiéter aux Mondiaux de Berlin dans un mois en s'écroulant dans la deuxième partie de course.
  
A Paris le 17 juillet, la pluie avait empêché Bolt (9.79) de battre la meilleure performance de l'année de Tyson Gay (9.77), voire de s'approcher de son record du monde (9.69). Sa course londonienne confirme que ce n'est qu'une question de temps.
  
Cette démonstration réussie malgré un départ moyen a toutefois été gâchée par l'annonce de tests positifs de cinq sprinteurs jamaïcains lors des sélections le 28 juin même si ni Bolt, ni Powell, les deux "patrons", ne semblent concernés.
  
Les athlètes incriminés sont "quatre garçons et une fille", a confirmé en marge de la réunion un porte-parole de l'IAAF qui s'est refusé à donner des noms ou à révéler la substance concernée.
 
Isinbayeva battue
  
Bolt s'est dit "pas inquiet" et est apparu très détendu après sa victoire, tandis que Powell a qualifié la nouvelle de "décevante", avant de clamer son intention de "rester propre".
  
Les conditions climatiques ont privé le public de grosses performances, mais elles ont conforté plusieurs valeurs sûres, comme le Cubain Dayron Robles sur 110 m haies (13.31), la Croate Blanka Vlasic à la hauteur (2,02 m) ou la Bahaméenne Debbie Ferguson sur 200 m (23.11).
  
Dans le 4x100, les Américaines Carmelita Jeter, Lauryn Williams, Allyson Felix et Marshevet Hooker ont envoyé un message aux Jamaïcaines en signant la meilleure performance de la saison (42.39).
  
En revanche, la Russe Elena Isinbayeva a eu le droit à un avertissement sans frais avec une rare défaite, battue par la Polonaise Anna Rogowska pour ne pas avoir réussi à sauter mieux que 4,68 m.
  
Le triple-sauteur britannique Phillips Idowu, médaillé d'argent à Pékin, peut également se faire du mouron, 3e avec un très modeste 17,16 m dans un concours remporté par l'Américain Brandon Roulhac (17,33 m). Idowu semble loin de son rival portugais Nelson Evora (17,66 m cette saison) ou de l'armada cubaine.
  
Samedi, l'Américain Tyson Gay s'alignera sur 200 m avec comme objectif de répondre autant que faire se peut à Bolt.

Première publication : 25/07/2009

COMMENTAIRE(S)