Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Quelle stratégie face à l'organisation de l'Etat islamique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La prise de Ramadi : la faute aux Américains ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaza au bord de l'asphyxie, selon la Banque mondiale

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'Etat Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3è mandat de Pierre Nkurunziza

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une histoire de fou" : la mémoire du génocide arménien au cinéma

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Palmyre en danger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : David Letterman fait ses adieux au "Late Show"

En savoir plus

FRANCE

La Corse et l'Italie toujours en proie aux flammes

Vidéo par FRANCE 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2009

Si, en Espagne, la majorité des incendies, qui ont ravagé plus de 17 000 hectares à travers le pays, sont stabilisés, les flammes continuent de progresser en Corse, où 5 000 hectares ont déjà brûlés. En Italie, huit feux sont en cours.

AFP - Les principaux incendies qui font rage dans plusieurs régions d'Europe du Sud se poursuivaient samedi à la tombée de la nuit en Italie ainsi qu'en Corse, l'île française de la Méditerranée, tandis que l'Espagne est parvenue à maîtriser les foyers les plus actifs.

Huit personnes sont mortes depuis le début de la semaine à cause des incendies: six pompiers espagnols ainsi qu'un berger et un éleveur italiens.

En Italie, environ 1.500 pompiers et volontaires, appuyés par huit Canadairs et onze hélicoptères porteurs d'eau, tentaient toujours samedi en début de soirée de venir à bout des 21 incendies encore actifs dans plusieurs régions du pays, principalement dans le sud.

"On va travailler jusqu'à la tombée de la nuit sur ces 21 fronts qui sont concentrés en Sardaigne, en Calabre et en Sicile. Les incendies vont certainement se poursuivre au cours de la nuit, mais dimanche nous attendons une légère baisse des températures", a déclaré à l'AFP le responsable du département urgences de la protection civile, Luigi D'Angelo.

M. D'Angelo a indiqué que plusieurs centaines de personnes avaient été évacuées de la commune de Budoni (nord-est de la Sardaigne) où un incendie fait rage, "mais seulement par précaution, il n'y a pas eu de maisons détruites par les flammes", a-t-il précisé.

La Sardaigne, où quelque 20.000 hectares de forêts seraient partis en fumée ces derniers jours, a été particulièrement touchée, selon les autorités locales.

En France, un feu continuait de se propager samedi en début de soirée au nord-est de Sartène en Corse, île méditerranéenne française, menaçant plusieurs villages dont celui d'Aullène, zone escarpée où 700 hommes étaient à pied d'oeuvre, appuyés par cinq Canadairs, deux hélicoptères et deux Tracker.

Les autres fronts du sud de l'île - où plus de 5.000 hectares sont partis en fumée depuis jeudi - étaient cependant en voie d'extinction. Trois incendiaires présumés ont été arrêtés depuis vendredi en Corse.

La ville de Marseille (sud) ainsi que ses environs restaient également sous haute surveillance, notamment en raison de l'arrivée du mistral, un vent violent venu du nord, trois jours après un incendie déclenché par des tirs de militaires et qui a ravagé 1.300 hectares aux portes de la deuxième ville de France.

Le légionnaire soupçonné d'avoir dirigé l'exercice de tirs à l'origine de ce feu a été mis en examen samedi soir pour incendie involontaire.

Dans le Vaucluse, un départ de feu - rapidement maîtrisé - à 5 km du col des Abeilles près du Mont Ventoux a suscité l'émotion alors que des centaines de milliers de personnes attendaient le passage du Tour de France.

En Espagne, la majorité des principaux incendies qui ont déjà réduit en cendres plus de 17.000 hectares à travers le pays semblaient avoir été stabilisés, selon les autorités régionales.

La situation était également calme en Grèce, pays qui avait été très durement touché pendant l'été 2007 lorsque 77 personnes avaient péri, mais les pompiers étaient en état d'alerte en raison des températures caniculaires qui ont atteint les 42°C.

Les deux seuls incendies de forêt qui avaient éclaté vendredi en Crète (sud), près de Iérapétra, et en Béotie (centre), près de Livadia, ont été maîtrisés en fin de matinée.

Première publication : 25/07/2009

COMMENTAIRE(S)