Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Asie - pacifique

Des milliers d'ouvriers de la sidérurgie affrontent la police

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2009

Opposés au rachat de leur entreprise sidérurgique, 30 000 ouvriers chinois ont affronté les forces de l'ordre, dans la province de Jilin (Nord-Est). Le directeur général du nouveau groupe a été battu à mort par plusieurs manifestants.

REUTERS - Des affrontements ont opposé quelque 30.000 ouvriers chinois à la police anti-émeute vendredi lors d'une manifestation contre un rachat d'entreprise qui a fait un mort, rapporte dimanche une organisation de défense des droits de l'homme.

Les ouvriers manifestaient dans la province de Jilin (Nord-Est) contre le rachat de Tonghua Iron Steel par le groupe sidérurgique Jianlong Steel, a précisé le Centre d'information pour les droits de l'homme basé à Hong Kong.

Le directeur général de Jianlong, qui avait gagné trois millions de yuans l'année dernière quand les retraités du groupe n'avait droit à 200 yuans par mois, a été battu à mort par des ouvriers, dont la colère est nourrie dans tous le pays par les inégalités et le chômage croissants, a précisé le Centre.

Selon un policier cité par le South China Morning Post, ils ont ensuite empêché les services de secours de lui venir en aide. Des heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de sécurité, faisant une centaine de blessés.
 

Première publication : 26/07/2009

COMMENTAIRE(S)