Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Sports

Six records du monde battus lors de la première journée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2009

Rien que pour la première journée des mondiaux de natation qui se tiennent à Rome, six records du monde ont été battus. Un exploit à attribuer en partie aux nouvelles combinaisons en polyuréthane, qui seront interdites en 2010.

REUTERS - La pluie de records annoncée n'a pas tardé à se manifester lors des championnats du monde de natation à Rome avec une première journée, dimanche, riche en chronos spectaculaires et marquée par une déception pour la France dans le relais 4x100 m.

Un an à peine après leur duel des Jeux de Pékin, Français et Américains se sont retrouvés en finale du relais masculin avec une nouvelle victoire pour les Américains, emmenés par Michael Phelps.

Les champions olympiques l'ont emporté en 3'09"21 devant la Russie, deuxième en 3'09"52.

Les Français, avec Alain Bernard et Frédérick Bousquet dans leurs rangs, rêvaient d'or et de record mais doivent se contenter du bronze en 3'09"89.

"On a donné le maximum mais les autres ont été meilleurs, voilà", a soupiré Alain Bernard. "On ne va pas le cacher, on est déçus et frustrés."

Les combinaisons, très controversées, notamment la version en polyuréthane qui améliore spectaculairement les temps des nageurs, disparaîtront en 2010 mais ont été autorisées pour ces championnats.

Dans ces conditions, les records du monde sont attendus en masse à Rome.

La Suédoise Sarah Sjostrom a donné le ton avec un premier record du monde, lors des demi-finales du 100 m papillon féminin en 56 secondes et 44 centièmes.

L'Allemand Paul Biedermann l'a imitée sur le 400 m nage libre hommes avec un chrono de trois minutes 40 secondes et sept centièmes en finale. Bierdermann efface, pour un centième, le précédent record établi en 2002 par l'Australien Ian Thorpe.

L'Américaine Ariana Kukors a également battu un record du monde du 200 m quatre nages féminin en demi-finale (2'O7"03).

L'Italienne Federica Pellegrini, qui fut naguère la grande rivale de Laure Manaudou, a ensuite battu son propre record du 400 m nage libre pour décrocher la médaille d'or et devenir, avec un chrono de 3'59"15, la première nageuse à descendre sous les quatre minutes sur la distance,.

Plus spectaculaire encore, le record du monde des Néerlandaises sur le relais 4x100 m en 3'31"72, soit près de deux secondes de mieux que leur précédent record établi l'an dernier en 3'33"62.

L'Allemagne a pris la deuxième place devant l'Australie, l'Allemande Britta Steffen profitant du premier relais pour battre son propre record du 100 m en 52"22.

Première publication : 26/07/2009

COMMENTAIRE(S)