Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Amériques

Un Américain écope de la prison à vie pour avoir voulu tuer Bush

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2009

Un Américain de 28 ans, Ahmad Omar Abou Ali, a été condamné à la prison à vie par un juge fédéral. Les États-Unis lui reprochent d'avoir participé à un complot visant à assassiner le président George W. Bush au nom d'Al-Qaïda.

AFP - Un Américain, Ahmad Omar Abou Ali, a été condamné lundi par un juge fédéral à la prison à vie pour avoir participé à un complot d'Al-Qaïda en vue d'assassiner l'ancien président américain George W. Bush, a-t-on appris auprès du bureau du procureur.

Cette peine, prononcée par le juge Gerald Bruce Lee du tribunal fédéral d'Alexandria (Virginie, est) est plus sévère que celle de 30 ans reçue du même juge, en première instance, en 2006, qui avait été cassée par une cour d'appel fédérale entre-temps car jugée trop "indulgente".

Le jeune homme, âgé de 28 ans né et éduqué aux Etats-Unis, a été déclaré coupable fin 2005 de multiples chefs d'inculpation, parmi lesquels "soutien matériel à des terroristes" et "soutien matériel à Al Qaïda".

Les Etats-Unis lui reprochent notamment d'avoir voulu, avec un complice, assassiner le président Bush, en s'approchant suffisamment de lui pour lui tirer dessus, au moyen d'un véhicule piégé ou encore grâce à des tireurs d'élite ou à une opération suicide lors d'une de ses sorties publiques.

Il avait été arrêté par les autorités saoudiennes en 2003 à Médine où il poursuivait des études supérieures de théologie depuis plusieurs mois, puis interrogé et détenu en Arabie saoudite pendant deux ans avant d'être extradé vers les Etats-Unis.

Selon l'accusation, M. Abou Ali s'était "de son propre aveu", proposé entre autres au réseau Al-Qaïda pour "assassiner des membres du Congrès", "assassiner des membres de l'administration et de l'armée américaines", "secourir des prisonniers à Guantanamo ou aux Etats-Unis" ou encore "faire exploser des avions militaires sur les bases" américaines.

M. Abou Ali aurait en outre planifié la mise en place d'une cellule dormante d'Al-Qaïda aux Etats-Unis pour mener à bien plusieurs projets d'attentats sur le sol américain.

Mais ses avocats affirment que les aveux de M. Abou Ali ont été obtenus sous la torture en Arabie saoudite. Dans l'argumentaire écrit qu'ils ont adressé au juge, ils rappellent son jeune âge au moment des faits qui lui sont reprochés.

De plus, rappellent-ils, "s'il a affirmé aux autorités saoudiennes qu'il avait discuté d'opérations illégales, il n'est jamais passé à l'étape suivante de les mettre en application".

C'est cet argument qui avait amené le tribunal fédéral d'Alexandria à le condamner à 30 ans de prison et non à la perpétuité en 2006.

Première publication : 27/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)