Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois adolescents

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

Economie FRANCE

Sauvé de la faillite, Thomson envisage de changer de nom

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2009

La restructuration de Thomson pourrait s'accompagner d'un changement de nom, a annoncé son PDG, Frédéric Rose, dans la presse. Vendredi, les créanciers du groupe ont consenti à réduire sa dette à hauteur de 45 %.

AFP - Le groupe Thomson, parvenu vendredi avec ses créanciers à un accord qui éloigne le spectre de la faillite, veut accompagner sa restructuration d'un changement de nom, qui sera proposé à l'automne, a annoncé son PDG Frédéric Rose dans un entretien aux Echos de lundi.

La transformation du groupe "va aussi passer par un changement de nom, que nous proposerons lors de l'assemblée générale des actionnaires cet automne", explique M. Rose.

"Nous avions sous-estimé le poids du nom Thomson, qui est devenu un fardeau", ajoute-t-il, précisant que "le public rapproche cette marque de l'électronique grand public, alors que cela n'a plus rien à voir avec notre métier".

"Le nouveau groupe va aussi renouveler très largement son conseil d'administration, avec des personnalités qui accompagneront le groupe dans son renouveau", indique-t-il.

Ancien emblème de l'industrie électronique française, Thomson a quitté le secteur de l'électronique grand public pour se reconvertir dans les métiers de l'image.

Selon les termes de l'accord de restructuration de la dette signé vendredi par la majorité des prêteurs de Thomson après plusieurs mois de discussions, sa dette brute de 2,83 milliards d'euros est réduite de 45%, à 1,55 milliard.

"Notre dette nette après restructuration sera ramenée à 1,1 milliard d'euros et nous sommes convaincus que Thomson peut supporter une dette de ce montant", fait valoir M. Rose.

Première publication : 27/07/2009

COMMENTAIRE(S)