Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

WHO'S NEXT le salon international du prêt-à-porter et des accessoires de mode présente les collections de l'été 2015.

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Amériques

Sarah Palin quitte son poste de gouverneur de l'Alaska

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/07/2009

L'ancienne candidate républicaine à la vice-présidence des États-Unis, Sarah Palin, a officiellement démissionné de son poste de gouverneur de l'État d'Alaska. Dix-huit mois avant la fin de son mandat.

REUTERS - Sarah Palin a quitté son poste de gouverneur de l'Alaska dimanche, promettant de continuer à défendre les intérêts de ses administrés mais ne livrant aucune indication sur son avenir politique.

 

L'ex-candidate républicaine à la vice-présidence des Etats-Unis a passé le relais au nouveau gouverneur, Sean Parnell, lors d'une cérémonie organisée à Fairbanks en Alaska.

 

Le 3 juillet, Palin avait annoncé qu'elle avait l'intention de démissionner alors que son mandat courait encore pour une période de 18 mois.

 

Cette décision avait entraîné des spéculations sur son avenir politique et sur la possibilité qu'elle se présente à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de 2012.

 

"Certains continuent de ne pas vouloir entendre pourquoi j'ai choisi de suivre une nouvelle voie pour promouvoir l'Etat", a déclaré Palin dans une allocution aux accents de campagne électorale.

 

Palin a expliqué qu'elle pourrait faire plus pour l'Alaska maintenant qu'elle n'est plus sujette aux contraintes de sa fonction.

 

"Grâce à cette décision, je vais maintenant être en mesure de me battre avec encore plus de force pour vous, pour ce qui est juste et pour la vérité - je n'ai jamais pensé que l'on ait besoin d'un titre pour cela", a-t-elle encore dit.

 

Palin, s'est souvent plainte de la manière injuste, selon elle, dont elle était traitée, ainsi que sa famille, par la presse. Dans son discours d'adieu, elle s'est adressée directement aux journalistes.

 

"Notre nouveau gouverneur possède une famille formidable, lui aussi, alors laissez ses enfants tranquilles", a-t-elle dit, en référence aux informations sur sa fille Bristol dont la grossesse avait été révélée lors de la campagne présidentielle.

 

Un sondage pour le Washington Post et ABC montre que Palin dispose de 40% d'opinions favorables parmi les Américains mais que 53% ont un sentiment défavorable à son encontre.

 

Elle reste toutefois très populaire au sein de l'électorat républicain qui partage ses opinions conservatrices.

Première publication : 27/07/2009

COMMENTAIRE(S)