Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Hollande est-il un homme de gauche ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Biya en visite au Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'Hommage de tout un pays à Papa Wemba

En savoir plus

LE DÉBAT

France - loi travail : la bataille s'engage au Parlement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

François Ier, l'empreinte d'un roi

En savoir plus

FOCUS

Migrants : l'Autriche lance des travaux pour clôturer sa frontière avec l’Italie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gérald de Palmas se dévoile dans son nouvel album "La beauté du geste"

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Loi Travail : le gouvernement ira-t-il jusqu'au bout ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brésil : WhatsApp bloqué pendant 72h

En savoir plus

Economie

EADS affiche des bénéfices en hausse au second trimestre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/07/2009

En dépit des retards enregistrés dans le processus de création de l'Airbus A400M, le géant européen de l'aérospatiale EADS a annoncé une hausse de 76 % de ses bénéfices nets, soit 208 millions d'euros, au second trimestre.

AFP - Le groupe EADS a annoncé mardi des résultats en hausse au deuxième trimestre, malgré une nouvelle charge sur les retards de l'avion de transport militaire A400M, et reste prudent pour l'avenir en raison de ce programme et de coûts supplémentaires prévus au second semestre.

Le groupe européen, maison mère d'Airbus, a publié un bénéfice en hausse de 76% à 208 millions d'euros au deuxième trimestre, avec un chiffre d'affaires qui progresse grâce au bon niveau des livraisons d'avions.

Il a en revanche dû passer une nouvelle charge négative de 191 millions au total sur les six premiers mois de l'année, liée aux retards de l'avion de transport militaire A400M.

"Des charges substantielles pourraient être comptabilisées au compte de résultat au cours des prochaines périodes selon l’état d’avancement du programme et l'issue des négociations", prévient EADS dans un communiqué.

Les sept ministres de la Défense des pays partenaires de l'A400M (Allemagne, Espagne, France, Royaume-Uni, Turquie, Belgique et Luxembourg) ont signé vendredi dernier un accord permettant la poursuite du programme, malgré les trois années de retard minimum qu'il a accumulées. Ces pays doivent désormais négocier jusqu'à la fin de l'année avec EADS.

Le résultat d'exploitation du groupe "devrait être positif au deuxième semestre 2009, tout en s’inscrivant à un niveau inférieur à celui du premier semestre". Il subira l'effet négatif de l’augmentation des charges de recherche et développement et une "détérioration significative des taux de couverture de change", prévient EADS.

Les coûts du très gros porteur A380, dont Airbus prévoit de livrer 14 exemplaires cette année, "sont toujours supérieurs aux attentes", annonce aussi sa maison mère.

EADS reste prudent sur l'évolution de la crise qui affecte le transport aérien. L'objectif pour Airbus reste cependant toujours d'enregistrer 300 commandes brutes d'avions cette année, même si cela constitue toujours un "défi".

 

Première publication : 28/07/2009

COMMENTAIRE(S)