Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

Moyen-Orient

Au Kurdistan irakien, Gates tente d'apaiser les tensions avec Bagdad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2009

En visite au Kurdistan irakien, le secrétaire américain à la Défense s'efforce de régler le conflit qui oppose les autorités locales au gouvernement central, le "facteur d'instabilité numéro un" en Irak selon le chef des forces américaines.

REUTERS - Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, s'est rendu mercredi au Kurdistan irakien pour tenter d'apaiser les tensions entre les autorités autonomes locales et le gouvernement central.

Le chef du Pentagone a rencontré Massoud Barzani, l'ancien chef de guérilla et actuel président du Kurdistan. Le gouvernement régional, qui siège à Erbil, est en désaccord avec Bagdad sur des questions de partage des terres, de pétrole et d'électricité.

Ces tensions ont été qualifiées mardi par le général Ray Odierno, chef des forces américaines en Irak, de "facteur d'instabilité numéro un" en Irak.

Gates, qui est arrivé mardi en Irak pour sa 10e visite en tant que chef du Pentagone, a proposé l'aide de Washington pour trouver des solutions au contentieux.
La visite du secrétaire américain à la Défense intervient dans la foulée des élections législatives et présidentielle qui ont eu lieu ce week-end au Kurdistan.

Les deux partis au pouvoir au Kurdistan autonome devraient obtenir 60% des voix et le président Barzani être facilement réélu, malgré une bonne prestation des partis d'opposition.
 

Première publication : 29/07/2009

COMMENTAIRE(S)