Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

Moyen-Orient

Les partis au pouvoir reconduits au Kurdistan, Barzani réélu président

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2009

Les partis historiques du Kurdistan irakien, PDK et UPK, ont remporté les élections parlementaires et le président Barzani est réélu à son poste. Ce résultat ne devrait pas apaiser les tensions entre la région autonome et le pouvoir central.

AFP - Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a été largement réélu à son poste et les deux grands partis historiques, le PDK et l'UPK, ont obtenu la majorité absolue au Parlement régional, selon la commission électorale irakienne.
  

M. Barzani, qui était élu pour la première fois au suffrage universel, a obtenu 69,57% des voix, selon les résultats officiels annoncés mercredi par la commission électorale lors d'une conférence de presse à Erbil.
  
La liste "Kurdistania" du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK) a remporte la majorité absolue au Parlement en raflant 57%.
  
La liste de dissidents Goran (Changement en kurde) de Moustapha Noucherwan est quant à elle devenue la première force d'opposition au Parlement en obtenant 23,57% des voix.
  

Première publication : 29/07/2009

COMMENTAIRE(S)