Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 1)

En savoir plus

Moyen-Orient

Les partis au pouvoir reconduits au Kurdistan, Barzani réélu président

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/07/2009

Les partis historiques du Kurdistan irakien, PDK et UPK, ont remporté les élections parlementaires et le président Barzani est réélu à son poste. Ce résultat ne devrait pas apaiser les tensions entre la région autonome et le pouvoir central.

AFP - Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a été largement réélu à son poste et les deux grands partis historiques, le PDK et l'UPK, ont obtenu la majorité absolue au Parlement régional, selon la commission électorale irakienne.
  

M. Barzani, qui était élu pour la première fois au suffrage universel, a obtenu 69,57% des voix, selon les résultats officiels annoncés mercredi par la commission électorale lors d'une conférence de presse à Erbil.
  
La liste "Kurdistania" du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK) a remporte la majorité absolue au Parlement en raflant 57%.
  
La liste de dissidents Goran (Changement en kurde) de Moustapha Noucherwan est quant à elle devenue la première force d'opposition au Parlement en obtenant 23,57% des voix.
  

Première publication : 29/07/2009

COMMENTAIRE(S)