Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Scrutin test entre communistes et libéraux pro-européens

©

Vidéo par Pauline SIMONET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/07/2009

Les Moldaves sont appelés aux urnes ce mercredi pour tenter de sortir le pays d'une crise politique qui oppose les communistes au pouvoir et leurs rivaux pro-occidentaux.

Reuters - Les électeurs moldaves retournent aux urnes ce mercredi pour des législatives anticipées censées mettre un terme au blocage politique entre les communistes au pouvoir et une opposition pro-occidentale.

 

Dix partis sont en lice pour ces secondes élections législatives en moins de quatre mois. Les 2.000 bureaux de vote ouvriront de 07h00 locales (04h00 GMT) à 21h00 (18h00 GMT).

 

Le vote a été provoqué par la dissolution, le 15 juin, du Parlement élu deux mois plus tôt, faute d'accord sur l'élection d'un successeur du communiste Vladimir Voronine à la présidence.

 

Le Parti communiste (PCM) restera sans nul doute mercredi le premier parti représenté au Parlement de 101 sièges, mais sa cote dans les sondages a baissé depuis avril, passant de près de 50% à un peu plus de 30% aujourd'hui.

 

Lors des précédentes législatives, le 5 avril, les communistes avaient terminé nettement en tête, mais les résultats avaient déclenché de violentes manifestations de jeunes qui avaient mis à sac la présidence et le siège du parlement à Chisinau. Voronine avait alors accusé la Roumanie d'avoir fomenté ces troubles.

 

Face aux communistes, trois partis de l'opposition classés de la droite au centre cumulent environ 30% des intentions de vote, le Parti libéral de Mihai Gimpu, le Parti libéral démocrate de Vlad Filat et le Parti démocrate de Marian Lupu. Un parti doit obtenir au moins 5% des voix pour avoir des élus.

 

 

VORONINE VEUT CONTINUER A JOUER UN RÔLE

 

Le Parti libéral et le Parti libéral démocrate pourraient obtenir à eux deux 20% des voix.

 

Le Parti démocrate devrait voir son score passer de 4% à 10%, d'après les sondages, cela grâce à son nouveau dirigeant Marian Lupu, un transfuge venu du Parti communiste, déçu par Voronine.

 

Beaucoup voient dans Lupu la clé d'une future coalition. Il pourrait, aux yeux de commentateurs, conclure un accord de coalition avec les communistes à condition que Vladimir Voronine abandonne la politique.

 

Communiste de 68 ans, à la tête de l'Etat depuis 2001, Vladimir Voronine ne peut pas briguer de troisième mandat mais entend toujours jouer un rôle politique important.

 

Il a dirigé aux cris de "défendez votre patrie" la campagne du PCM en dénonçant une opposition prête à abandonner l'ancienne république soviétique à majorité roumanophone aux mains de la Roumanie voisine.

 

Le président sortant, qui prône un "partenariat stratégique" avec la Russie tout en souhaitant un rapprochement avec l'Union européenne, soupçonne la Roumanie de chercher à absorber la Moldavie, qui lui a appartenu par le passé et avec qui elle conserve des liens historiques et linguistiques.

 

Vladimir Voronine a fustigé la décision des autorités roumaines d'offrir en masse des passeports aux 4,5 millions de Moldaves. Huit cent mille Moldaves ont ainsi obtenu ou demandé la nationalité roumaine.

 

Première publication : 29/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)