Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

Culture

De la banlieue à Hollywood, l'histoire de Saïd Taghmaouï

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Allaoua MEZIANI , Emmanuel VERSACE , Hasnae MALIH

Dernière modification : 31/07/2009

De passage à Paris, l'acteur français Saïd Taghmaouï a rendu visite à la rédaction de france24.com. Le héros du dernier blockbuster "GI Joe" revient sur ses débuts, ses origines et leurs influences dans le choix de ses rôles.



Dans le dernier blockbuster américain "GI Joe : le réveil du Cobra'" - dont la sortie est prévue le 5 août en France -, Saïd Taghmaouï réalise un rêve d'enfant en interprétant Breaker.

A l'origine, ce personnage, créé en 1982 sous forme de figurine - comme tous les autres personnages du film - est un officier militaire spécialiste en communication et familier de l'Otan et du Pacte de Varsovie. Mais les temps changent et à l'heure de la mondialisation, Breaker n'est plus Alvin R. Kibbey de Gatlinburg dans le Tennessee, mais il devient  Abel "Breaker" Shaz, un officier arabe.




Issu de l'immigration - ses parents sont marocains -, Saïd Taghmaouï raconte à travers son expérience sa difficile ascension dans le milieu du cinéma. Quatorze ans après "la Haine", il compare le destin des trois acteurs du film qu'il donne comme exemple de la difficile intégration des enfants des banlieues. "Vincent Cassel travaille beaucoup en France. Hubert Koundé, le Noir de l'histoire, a complètement disparu et si je n'avais pas eu cette passion qui m'a fait partir aux États-Unis, je ne serais pas là à vous parler."

Sorti en 1995, c'est le film choc sur la banlieue française "La Haine", de Mathieu Kassovitz, qui révèle Saïd Taghmaouï au grand public. Co-auteur du film, le jeune acteur a non seulement découvert sa vocation mais également la force du septième art.

Première publication : 30/07/2009

COMMENTAIRE(S)