Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

Amériques

Les démocrates du Congrès s'accordent sur la réforme de santé

Vidéo par Guillaume MEYER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/07/2009

Les démocrates de la Chambre des représentants sont arrivés à un accord sur la réforme de santé, l'aile droite du parti, alarmé par son coût, ayant obtenu une réduction de 100 milliards de dollars. Ce projet sera soumis au vote en septembre.

REUTERS - Le président Barack Obama a déclaré mercredi que le Congrès ne se prononcerait sans doute pas par vote avant septembre ou octobre sur la réforme du système de santé américain.


"Même dans le meilleur des cas (...), nous ne voterons pas sur ce projet de loi avant la fin septembre ou la mi-octobre", a dit le chef de la Maison blanche lors d'un meeting en Caroline du Nord.


La réforme de l'assurance-maladie, pièce maîtresse du programme social d'Obama, s'est heurtée à l'opposition de nombreux élus républicains, mais aussi démocrates, en raison de son coût estimé à mille milliards de dollars sur dix ans.


A la Chambre des représentants, des élus des deux camps ont toutefois progressé mercredi, un groupe de démocrates conservateurs de la commission de l'Energie et du commerce étant parvenu à un accord sur un projet de loi avec les dirigeants démocrates après plusieurs jours de négociations.


Le représentant Mike Ross a précisé aux journalistes que le projet serait transmis mercredi à la commission, mais que l'ensemble de la Chambre ne se pencherait pas sur la question avant septembre, une fois passées les vacances parlementaires. Il a dit que l'accord réduirait de cent milliards de dollars le coût de la réforme.


Au Sénat, Max Baucus, président de la commission des Finances, a dit que le Bureau budgétaire du Congrès estimait que le projet de réforme réduirait le déficit fédéral, favoriserait la croissance de la cotisation santé des entreprises et fournirait une assurance maladie à 95% des Américains.


Un groupe de trois démocrates et trois républicains de la commission des Finances de la chambre haute se sont rapprochés cette semaine d'un accord qui pourrait constituer le noyau d'un projet de réforme sénatorial pour le système de santé.


"J'ai bon espoir qu'ils arrivent à un projet de loi (...) un projet bipartisan sortira de cette commission", a déclaré Harry Reid, président du groupe démocrate du Sénat, aux journalistes.

Première publication : 30/07/2009

COMMENTAIRE(S)