Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le président sortant Yahya Jammeh reconnaît sa défaite

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, candidat au départ....

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

Economie

Renault affiche une perte nette de 2,71 milliards d'euros au 1er semestre

Vidéo par FRANCE 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/07/2009

Sur le premier semestre 2009, le constructeur automobile français Renault a accusé une perte nette de 2,71 milliards d'euros. La marque au losange avait dégagé un bénéfice de 1,5 milliard d'euros sur la même période l'année dernière.

REUTERS - Renault a confirmé jeudi viser la génération d'un flux de trésorerie positif cette année et révisé sa prévision pour le marché automobile mondial après avoir fait état de pertes opérationnelle et nette au titre du premier semestre.

 

Le constructeur automobile, onzième mondial en 2008 - quatrième avec son partenaire japonais Nissan -, anticipe désormais un repli global des ventes de 12% en 2009. Il avait déclaré attendre une diminution de 15% en début d'exercice.

 

Alors que la crise touche particulièrement le secteur automobile, Renault et ses concurrents veulent protéger leur trésorerie et réduire leurs stocks.

 

Dans un communiqué, le constructeur souligne que ses invendus ont baissé de 891 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année.

 

"Le groupe confirme les objectifs annoncés en début d'année, un free cash flow positif et une part de marché en hausse. Ces objectifs seront obtenus par la poursuite du plan d'action de réduction continue des stocks, l'encadrement des créances, la limitation des investissements, la réduction des coûts et par l'amélioration de la performance opérationnelle", ajoute-t-il.

 

Sur la période janvier-juin, la perte d'exploitation de Renault ressort à 946 millions d'euros, à comparer à un résultat de 845 millions d'euros sur la période correspondante de 2008.

 

La perte nette s'inscrit à 2,71 milliards d'euros, contre un bénéfice de 1,5 milliard tandis que le chiffre d'affaires recule de 23,7% à 15,99 milliards.

 

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une perte opérationnelle de 858,2 millions d'euros, une perte nette de 2,4 milliards et un chiffre d'affaires de 15,9 milliards.

 

Lors de la présentation de ses résultats annuels le 12 février, Renault n'avait communiqué aucune prévision de résultats compte tenu du manque de visibilité du marché automobile. La direction avait toutefois déclaré viser un free cash flow (flux de trésorerie disponible) positif - il était négatif de trois milliards en 2008 - et la réduction de ses stocks à hauteur d'un milliard d'euros en valeur.

 

Les deux ambitions majeures du plan stratégique "Contrat 2009", à savoir une marge de 6% et la vente de trois millions de véhicules, avaient été qualifiées de "caduques."

 

Quelque 9.000 personnes devraient quitter le groupe cette année.

 

PSA, grand concurrent de Renault en France, a fait état mercredi d'une perte opérationnelle courante de 826 millions d'euros

Première publication : 30/07/2009

COMMENTAIRE(S)