Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le verdict du procès d'Aung San Suu Kyi reporté en août

©

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2009

Le verdict dans le procès de l'opposante Aung San Suu Kyi, attendu ce vendredi, a été reporté au 11 août, selon des sources judiciaires citées par l'AFP. Assignée à résidence, elle risque 5 ans de prison pour avoir hébergé un Américain.

AFP - Le verdict dans le procès de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, accusée d'avoir enfreint les règles de son assignation à résidence, a été renvoyé au 11 août, ont annoncé vendredi un responsable birman et un diplomate.

"La date du verdict a été ajournée au 11 août. La raison invoquée par les juges est qu'ils doivent réexaminer le dossier", a déclaré un diplomate qui assistait à la brève audience à la prison d'Insein (nord de Rangoun).

Plus tôt dans la matinée, la sécurité avait été renforcée aux abords de la prison où Mme Suu Kyi est incarcérée depuis le 14 mai et jugée depuis le 18 mai.

La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 risque jusqu'à cinq années d'emprisonnement, ce qui l'écarterait de facto du paysage politique pendant les élections controversées que la junte entend organiser en 2010.

La "Dame" de Rangoun est accusée d'avoir hébergé les 4 et 5 mai un Américain de 53 ans, John Yettaw, qui, dans des circonstances mystérieuses, a réussi à gagner à la nage sa demeure, située au bord du lac Inya, à Rangoun.

M. Yettaw, mormon et ancien militaire qui est lui aussi jugé avec les deux dames de compagnie de Mme Suu Kyi, a affirmé qu'il s'était rendu chez l'opposante après avoir eu "une vision selon laquelle elle allait être assassinée".

L'icône mondiale du combat démocratique a passé 13 des 19 dernières années en résidence surveillée, depuis que la junte militaire a refusé d'admettre sa victoire aux dernières élections organisées en Birmanie, en 1990.

La junte s'emploie depuis près de 20 ans à museler l'opposante, dont elle redoute la popularité toujours grande.

Les chancelleries occidentales ont qualifié le procès de "farce" visant à justifier son maintien en détention. La période d'assignation à résidence de Mme Suu Kyi expirait théoriquement le 27 mai et nombre d'observateurs ont estimé qu'avec ce procès, la junte avait trouvé un prétexte pour prolonger sa détention.

Les Etats-Unis, qui viennent de renouveler pour trois ans leurs sanctions commerciales contre la Birmanie, ont à nouveau appelé jeudi les militaires au pouvoir à libérer le seul prix Nobel de la paix à être privé de liberté dans le monde.

Face aux appels de la communauté internationale en faveur d'une libération de Mme Suu Kyi, la junte a incité "les pays étrangers (à) s'abstenir d'interférer dans les affaires intérieures de la Birmanie".

Des personnalités --parmi lesquelles la prix Nobel de la Paix iranienne Shirin Ebadi, le footballeur anglais David Beckham et les acteurs américains George Clooney et Julia Roberts-- se sont également mobilisées via Internet pour apporter leur soutien à Mme Suu Kyi.

L'armée est au pouvoir depuis 1962 en Birmanie.

Première publication : 31/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)