Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Amériques

Une ville du Texas évacuée en raison d'une usine chimique en feu

Vidéo par Guillaume MEYER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/07/2009

Les 72 000 habitants de la ville de Bryan au Texas ont été appelés à quitter leur ville en raison d'un incendie dans une usine chimique, déclenché par des étincelles d'un appareil à souder. Dix personnes ont été hospitalisées.

AFP - Un incendie dans une usine chimique a provoqué jeudi l'évacuation partielle d'une ville de 72.000 habitants au Texas (sud des Etats-Unis) alors qu'une épaisse fumée orange était visible à des kilomètres, ont annoncé les autorités.

L'incendie n'a fait aucun blessé grave mais les autorités ont ordonné l'évacuation de la population après que la fumée eut recouvert la ville de Bryan, située à environ 160 kilomètres au nord-ouest de Houston.

Dix personnes ont été hospitalisées en raison de problèmes respiratoires, ont indiqué les médias locaux.

Les pompiers ne tentaient pas d'éteindre l'incendie, le danger provenant d'un entrepôt où se trouvent d'énormes quantités de nitrate d'ammonium, un engrais azoté, qui peut provoquer des problèmes aux yeux, à la gorge et au nez, selon les autorités.

Les sapeurs-pompiers "laissent juste brûler, cela peut donc prendre des heures pour que tout soit consumé", a souligné Kendall Kessel, porte-parole de la ville.

Les habitants évacués étaient accueillis dans une université proche, Texas A&M University, à College Station.

L'ordre d'évacuation n'étant pas obligatoire, de nombreux habitants ont préféré rester chez eux mais les autorités de la ville leur ont enjoint de garder fermées portes et fenêtres, et d'éteindre l'air conditionné.

"C'est une usine chimique dangereuse et nous ne voulions pas attendre de voir si cela tourne mal. Nous avions besoin d'agir tout de suite", a relevé le responsable des pompiers Mike Donoho.

L'incendie a été déclenché à la mi-journée par des étincelles d'un appareil à souder, a précisé la télévision locale KBTX.

Première publication : 31/07/2009

COMMENTAIRE(S)