Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Economie

Le FMI va aider l'Islande malgré les réticences de Londres et de La Haye

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/08/2009

Le Fonds monétaire international a accepté de verser la deuxième tranche de son prêt de 2,1 milliards d'euros à l'Islande. Le Royaume-Uni et les Pays-Bas avaient réclamé en vain qu'un différend bancaire soit résolu auparavant.

AFP - Le Fonds monétaire international a annoncé vendredi un accord permettant le versement d'une deuxième tranche de son prêt à l'Islande, après le blocage provoqué par le Royaume-Uni et les Pays-Bas réclamant l'indemnisation de leurs épargnants victimes d'une banque islandaise faillie.
  
"Le gouvernement islandais et le personnel du FMI ont trouvé un accord sur les politiques nécessaires au premier examen de l'accord de confirmation", la procédure qui a permis au Fonds de prêter 2,1 milliards de dollars au pays en novembre, a indiqué l'institution dans un communiqué.
  
Le FMI n'a pas évoqué les désaccords persistants entre l'Islande d'un côté, et le Royaume-Uni et les Pays-Bas de l'autre, sur la banque en ligne nationalisée Icesave, dont des clients britanniques et néerlandais avaient dû être remboursés par des fonds avancés par ces deux derniers pays.
  
Cette deuxième tranche du prêt doit être d'un montant de 163 millions de dollars. Une première tranche de 827 millions avait été versée au moment de l'officialisation du prêt.
  
Le deuxième versement était "initialement prévu pour le premier trimestre 2009, mais a été retardé", a rappelé le directeur adjoint du département Europe du FMI, Poul Thomsen. Son déblocage doit être approuvé par le conseil d'administration, ce qui pourrait être fait "fin août ou début septembre".
  
Les Pays-Bas, qui représentent un groupe de pays, et le Royaume-Uni y ont chacun un représentant, mais la répartition des voix fait que leur accord n'est pas indispensable pour débloquer les fonds.
  
"Avec plus de le temps, les autorités (islandaises) ont pu pleinement formuler leurs projets politiques, y compris en faveur de la consolidation budgétaire et la libéralisation du contrôle des capitaux, et avancer dans leur travail de restructuration du secteur financier", a relevé M. Thomsen.

Première publication : 01/08/2009

COMMENTAIRE(S)