Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

EUROPE

Soirée "I love Silvio" avec l'escort girl de Berlusconi à Paris

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/08/2009

Une discothèque parisienne a organisé vendredi une soirée intitulée "I love Silvio" avec en invitée vedette Patrizia D'Addario, l'escort girl italienne qui affirme avoir passé une nuit avec Silvio Berlusconi, le chef du gouvernement italien.

AFP - Patrizia D'Addario, l'escort girl italienne qui affirme avoir passé une nuit avec Silvio Berlusconi, a fait son show dans une discothèque parisienne, dans la nuit de vendredi à samedi, devant une nuée de journalistes et 150 curieux, a constaté un journaliste de l'AFP.

La jeune femme était l'invité de la discothèque Le Globo, bodega située dans le quartier populaire de Strasbourg-Saint-Denis, à l'occasion d'une fête en l'honneur du chef du gouvernement italien et intitulée "I love Silvio", à l'initiative de l'établissement.

Escortée par deux gardes du corps et de deux assistants, Patrizia D'Addario, dans un ensemble en soie et dentelles, a fait son entrée vers 1h15, se frayant un chemin parmi une cinquantaine de photographes, caméramen et rédacteurs dépêchés par des médias italiens, français et même japonais.

Pour échapper à la cohue qui a débordé le personnel de sécurité, l'escort girl la plus célèbre du moment, a dû trouver refuge dans une pièce annexe.

Patrizia D'Addario est réapparue 20 minutes plus tard, micro en main pour chanter une chanson sur le dance-floor, au coeur même de la foule, toujours escortée par ses gardes du corps et suivie par de nombreuses caméras.

Après avoir posé sur un célèbre scooter italien, elle s'est ensuite installée sur un canapé rouge et or pour jouer avec ses cheveux dans des poses lascives, avant de distribuer des autographes, tout en répondant, dans la plus complète désorganisation, aux questions de la presse.

"J'aime Paris. J'adore la France. Je me sens bien, je respire ici. Je retrouve une vie normale", a-t-elle confié à l'AFP.

"On se comporte normalement avec moi ici. On ne me descend pas comme tant de gens en Italie. Je veux dire à ceux qui ne m'aime pas qu'il ne faut pas cacher la vérité. La vérité, c'est ce que j'ai racontée depuis le début", a-t-elle ajouté.

Des masques représentant Silvio Berlusconi avaient été distribués aux participants de cette fête qui battait son plein vers 2h du matin.

Première publication : 01/08/2009

COMMENTAIRE(S)