Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

EUROPE

Cinq officiels russes tués en Ingouchie et au Daguestan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/08/2009

Trois employés du ministère russe des Situations d'urgence ont été abattus lors d'une embuscade en Ingouchie. Dans le même temps, au Daguestan voisin, deux policiers russes ont également succombé lors d'une attaque.

AFP - Trois employés du Ministère russe des Situations d'urgence et deux policiers ont été tués dans des embuscades en Ingouchie et dans le Daguestan (nord du Caucase), a annoncé dimanche la presse russe.
  
Les trois employés du Ministère des Situations d'urgence, "ont été abattus dimanche matin lorsque la voiture qui les transportait a été la cible de tirs non identifiés" a précisé à l'agence Interfax un porte-parole du ministère de l'Intérieur d'Ingouchie.
  
"Deux des employés ont été tués sur le coup, le troisième a succombé à ses blessures après avoir été transporté à l'hôpital" a ajouté le porte-parole.
  
D'autre part, deux policiers ont été tués dans la région du Daguestan lorsque leur patrouille a essuyé les tirs d'une voiture qui la croisait, a annoncé l'agence RIA Novosti.
  
L'attaque s'est produite peu avant minuit dans la nuit de samedi à dimanche. Un des policiers a été tué sur-le-champ tandis que l'autre a succombé à ses blessures dans l'ambulance qui le transportait à l'hôpital.
  
L'Ingouchie et le Daguestan, régions à forte majorité musulmane, sont le théâtre d'attentats épisodiques mais le plus souvent mortels visant les autorités locales loyales à Moscou. Ces attentats sont attribués à des militants islamistes.
  
Le président de l'Ingouchie, Yunus-Bek Yevkurov, a été grièvement blessé lors de l'attaque de son cortège en juin dernier et est hospitalisé depuis à Moscou.
  
Son état de santé s'est amélioré et il devrait, selon Rashid Gaisanov, qui le remplace temporairement dans ses fonctions, reprendre le travail à la mi-août.

Première publication : 02/08/2009

COMMENTAIRE(S)