Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Cinq soldats de l'Otan tués dans des attaques d'insurgés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2009

Cinq soldats de l'Otan ont été tués samedi et dimanche dans des attaques d'insurgés dans le sud et l'est de l'Afghanistan. La veille, l'Otan avait annoncé la mort de quatre autres militaires étrangers, un Français et trois Américains.

AFP - Cinq soldats de l'Otan, dont trois Américains, ont été tués samedi et dimanche dans des attaques d'insurgés dans le sud et l'est de l'Afghanistan, a annoncé dimanche l'Otan dans deux communiqués distincts.
  
Samedi, l'Otan avait déjà annoncé la mort le même jour de quatre autres militaires étrangers, un Français et trois

Américains.
  
Dimanche, les trois Américains ont péri dans l'est du pays lorsque "leur patrouille a été d'abord touchée par l'explosion d'une bombe artisanale, puis attaquée à l'arme légère par des insurgés", selon un communiqué de l'Otan.
  
Et samedi, deux autres soldats de l'Otan, dont la nationalité n'a pas été précisée, avaient été tués dans le sud lorsque leurs véhicules avaient sauté sur des bombes artisanales, indique un autre communiqué.
  
Ces neuf morts en deux jours surviennent alors que les pertes étrangères en Afghanistan, avec 75 morts, ont atteint au mois de juillet un record absolu depuis la chute des talibans fin 2001, lorsqu'ils avaient été chassés du pouvoir par une coalition internationale menée par les Etats-Unis.
  
En incluant ces derniers décès, 240 soldats étrangers ont perdu la vie en Afghanistan depuis le début de l'année, selon un décompte réalisé à partir du site internet spécialisé icasualties.org.
  
Plus de 100.000 soldats étrangers sont déployés en Afghanistan dans deux forces internationales, l'Isaf (la Force internationale d'assistance à la sécurité, qui dirige les troupes de l'Otan) et l'OEF (Operation Enduring Freedom, sous commandement américain).
  
Depuis le début de l'été, les troupes étrangères ont intensifié leurs opérations contre les bastions d'insurgés, en particulier dans le sud et l'est du pays, en prévision des élections présidentielle et provinciales du 20 août prochain, tandis que les insurgés ont augmenté la fréquence de leurs attaques.
  
Cette flambée de violences fait craindre que les insurgés ne s'en prennent au processus électoral et que les électeurs ne se tiennent éloignés des bureaux de vote, posant ainsi le problème de la crédibilité du scrutin.
  
Les civils sont également touchés par l'intensification du conflit: plus d'un millier d'entre eux ont été tués sur les six premiers mois de l'année, soit une hausse de 24% par rapport à la même période de 2008, selon l'ONU.
  
Et en l'absence de mesures préventives, le nombre de victimes civiles devrait encore augmenter face à l'aggravation de la situation, a prévenu vendredi l'ONU.
  
Le principal groupe d'insurgés, les talibans, a appelé les Afghans à boycotter les élections et à prendre les armes contre les "envahisseurs" étrangers.

Première publication : 02/08/2009

COMMENTAIRE(S)