Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • En direct : suivez le match PSG - FC Barcelone

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

Cinq soldats de l'Otan tués dans des attaques d'insurgés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2009

Cinq soldats de l'Otan ont été tués samedi et dimanche dans des attaques d'insurgés dans le sud et l'est de l'Afghanistan. La veille, l'Otan avait annoncé la mort de quatre autres militaires étrangers, un Français et trois Américains.

AFP - Cinq soldats de l'Otan, dont trois Américains, ont été tués samedi et dimanche dans des attaques d'insurgés dans le sud et l'est de l'Afghanistan, a annoncé dimanche l'Otan dans deux communiqués distincts.
  
Samedi, l'Otan avait déjà annoncé la mort le même jour de quatre autres militaires étrangers, un Français et trois

Américains.
  
Dimanche, les trois Américains ont péri dans l'est du pays lorsque "leur patrouille a été d'abord touchée par l'explosion d'une bombe artisanale, puis attaquée à l'arme légère par des insurgés", selon un communiqué de l'Otan.
  
Et samedi, deux autres soldats de l'Otan, dont la nationalité n'a pas été précisée, avaient été tués dans le sud lorsque leurs véhicules avaient sauté sur des bombes artisanales, indique un autre communiqué.
  
Ces neuf morts en deux jours surviennent alors que les pertes étrangères en Afghanistan, avec 75 morts, ont atteint au mois de juillet un record absolu depuis la chute des talibans fin 2001, lorsqu'ils avaient été chassés du pouvoir par une coalition internationale menée par les Etats-Unis.
  
En incluant ces derniers décès, 240 soldats étrangers ont perdu la vie en Afghanistan depuis le début de l'année, selon un décompte réalisé à partir du site internet spécialisé icasualties.org.
  
Plus de 100.000 soldats étrangers sont déployés en Afghanistan dans deux forces internationales, l'Isaf (la Force internationale d'assistance à la sécurité, qui dirige les troupes de l'Otan) et l'OEF (Operation Enduring Freedom, sous commandement américain).
  
Depuis le début de l'été, les troupes étrangères ont intensifié leurs opérations contre les bastions d'insurgés, en particulier dans le sud et l'est du pays, en prévision des élections présidentielle et provinciales du 20 août prochain, tandis que les insurgés ont augmenté la fréquence de leurs attaques.
  
Cette flambée de violences fait craindre que les insurgés ne s'en prennent au processus électoral et que les électeurs ne se tiennent éloignés des bureaux de vote, posant ainsi le problème de la crédibilité du scrutin.
  
Les civils sont également touchés par l'intensification du conflit: plus d'un millier d'entre eux ont été tués sur les six premiers mois de l'année, soit une hausse de 24% par rapport à la même période de 2008, selon l'ONU.
  
Et en l'absence de mesures préventives, le nombre de victimes civiles devrait encore augmenter face à l'aggravation de la situation, a prévenu vendredi l'ONU.
  
Le principal groupe d'insurgés, les talibans, a appelé les Afghans à boycotter les élections et à prendre les armes contre les "envahisseurs" étrangers.

Première publication : 02/08/2009

COMMENTAIRE(S)