Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Afrique

Le gouvernement saisit deux revues ayant publié un sondage sur le roi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/08/2009

Les autorités marocaines ont saisi, samedi, l'hebdomadaire francophone indépendant TelQuel et sa version en arabe Nichane. En cause : la publication d'un sondage d'opinion, illégal dans le pays, pourtant favorable au roi Mohammed VI.

AFP - Les deux derniers numéros des hebdomadaires marocains TelQuel et Nichane (indépendants) ont été saisis samedi par le ministère marocain de l'Intérieur pour avoir enfreint le code de la presse, a-t-on appris de source officielle à Rabat.

Le ministère de la Communication ne précise pas les faits reprochés aux deux derniers numéros du groupe de presse TelQuel, dont le siège est à Casablanca (100 km au sud de Rabat).

Contacté par l'AFP, Ahmed Benchemsi, directeur de TelQuel a indiqué que les deux numéros saisis avaient publié samedi "un sondage -effectué en partenariat avec le journal français Le Monde- sur le bilan des 10 premières années du règne du roi Mohammed VI".

"Ce sondage relève que 91% des Marocains interrogés jugent que le bilan de (la première décennie, ndlr) du règne du roi Mohammed VI est positif ou très positif", a-t-il expliqué avant de dénoncer cette saisie.

La publication du sondage par TelQuel et Nichane, sa version en langue arabe, a coincidé avec la célébration le 30 juillet au Maroc de la fête du trône, celle-ci ayant marqué 10 ans du règne du roi Mohammed VI.

Selon Benchemsi, Le Monde devrait publier ce sondage en principe dans son édition datée de mardi.

Conctaté par l'AFP, le ministre de la Communication Khalid Naciri a déclaré que le "même traitement (saisie, ndlr) sera appliqué à quiconque" le publiera.

"La monarchie au Maroc n'est pas en équation et ne peut faire l'objet d'un débat même par voie de sondage. a-t-il souligné. "Si Le Monde publie ce sondage, il ne pourra être mis en vente au Maroc, c'est une question de cohérence", a-t-il ajouté.

La précédente saisie de TelQuel et de Nichane remonte en 2007 après la publication d'un éditorial en arabe et français jugé diffamatoire envers Mohammed VI. L'éditorial avait été écrit par Ahmed Benchemsi sur un ton ironique.

TelQuel et Nichane, deux importantes publications indépendantes, tirent chacun par semaine entre 35.000 et 50.000 exemplaires.

Première publication : 02/08/2009

COMMENTAIRE(S)